missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be

Lignes de fracture N°48 Breuklijnen

Juin - Juni 2011
mercredi 6 juillet 2011 par J.V.

 RD Congo : Améliorer la protection des civils avant les élections

Message (partim) envoyé le 8-6-2011 au Conseil de Sécurité par 17 organisations internationales et 29 organisations congolaises.

Le Conseil de sécurité des Nations Unies devrait faire en sorte que la mission onusienne en République démocratique du Congo (MONUSCO) dispose de ressources suffisantes et appropriées pour protéger les civils des attaques conduites par l’Armée de résistance du Seigneur (Lord’s Resistance Army, LRA) et prévenir la violence liée aux élections, a déclaré aujourd’hui une coalition de 46 organisations internationales et congolaises. La coalition affirme que la mission de l’ONU, dans sa forme actuelle, n’est pas suffisamment préparée pour répondre aux nombreux défis posés par la violence continue perpétrée par différents groupes, notamment dans les provinces orientales des Kivu, et par les élections à venir.

Les organisations exhortent en particulier le Conseil de sécurité à lutter contre la menace de la LRA, le groupe rebelle ougandais à l’origine de l’une des insurrections les plus longues et les plus brutales au monde.

Depuis septembre 2008, la LRA a tué près de 2 400 civils et en a enlevé plus de 3 400, dont un grand nombre d’enfants. La LRA opère en République centrafricaine, dans le Sud-Soudan ainsi que dans le nord de la RDC, où au moins 107 nouvelles attaques ont eu lieu depuis le début de l’année. Plus de 400 000 personnes ont été déplacées à cause de la LRA à travers cette région africaine isolée, avec un accès limité ou inexistant à l’aide humanitaire.

 EXPLOSIVE, LA FINANCE ...

Armes à sous-munitions (’cluster bombs’)

Pas moins de 39 milliards de dollars sont encore investis par des établissements financiers dans la production d’armes à sous-munitions à travers le monde. Une telle production est pourtant interdite dans le droit international, tout comme l’est son financement dans certaines législations nationales.

De quel droit ?

Trois ans après la signature historique à Oslo de la Convention sur les bombes à sous-munitions, et presque un an après son entrée en vigueur, une nouvelle étude des ong Netwerk Vlaanderen et Pax Christi indique que 166 institutions financières dans le monde, publiques et privées, continuent d’investir massivement dans la production d’armes à sous-munitions. Parmi ces investisseurs peu scrupuleux, 26 institutions financières européennes ont des intérêts dépassant les trois milliards d’euros auprès de producteurs d’armes. Ces institutions se trouvent pourtant dans des pays où la Convention d’Oslo est censée être respectée, comme au Royaume-Uni, en Allemagne, en France, en Italie ou en Espagne.

De grootste Europese geldschieter is de Royal Bank of Scotland. Met een lening van 80 miljoen dollar aan de Amerikaanse wapenproducent Alliant Techsystems is RBS de hoogst gerangschikte Europese bank in de zogenaamde « Hall of Shame ». Volgens onderzoekers bieden ook de Nederlandse bank Aegon, Deutsche Bank en de Franse financiële instellingen AXA en Crédit Agricole nog steun aan producenten van clusterbommen.
Financité.be dépêche 169 29 mai 2011 en De Standaard van 26 mei.

 OBAMA POUR UN ÉTAT PALESTNIEN

Le président américain Barack Obama s’est prononcé pour la première fois, jeudi 19 mai, en faveur d’un Etat palestinien sur la base des frontières de 1967, au risque d’un choc frontal avec ses alliés israéliens, à la veille d’une rencontre avec le Premier ministre Benjamin Neanyahou. « Les frontières d’Israël et de Palestine devraient être fondées sur les lignes de 1967 avec des échanges sur lesquels les deux parties seraient d’accord, afin d’établir des frontières sûres et reconnues pour les deux États » a déclaré Brack Obama. « Le retrait complet et graduel des forces militaires israéliennes devrait être coordonné dans l’idée d’une responsabilité de la sécurité palestinienne dans un État souverain et non militarisé », a encore dit le président lors de son discours sur le Moyen-Orient.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a écarté tout « retrait aux lignes de 1967 ». La Libre Belgique, 20 mai 2011


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 264 / 646687

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Belgique  Suivre la vie du site J.P.I.C.   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.26 + AHUNTSIC

Creative Commons License