missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be

Lignes de fracture N°23 Breuklijnen

Avril - April 2009
jeudi 30 avril 2009 par J.V.

 ATTENTION : INVESTISSEMENTS NUISIBLES

« Secrets bancaires » : c’est sous ce titre que Netwerk Vlaanderen publiait en novembre 2007 une étude et un site sur les investissements nuisibles des banques. Sur base des données actualisées en mars 2009, Netwerk Vlaanderen avertit les clients de BNP Paribas, nouveau venu sur la marché belge : ils courent un risque très élevé que leur argent contribue à des investissements nuisibles. Raison de plus pour réguler le système bancaire !

BNP Paribas possède ou gère un patrimoine de 657 millions de dollars constitué par les actions de dix entreprises qui sont la source de dommages sociaux et environnementaux avérés : Barrick Gold, Freeport McMoran, Vedanta AngloGold Ashanti, EADS, Gail, Goldcorp, Newmont Mining, Total, et Wal-Mart. On notera une forte présence des compagnies minières dans ce palmarès.

Netwerk Vlaanderen pointe également des différences remarquables dans les pratiques d’AXA, Citibank, Dexia, Deutsche Bank, ING, KBC et de Triodos dans le domaine de l’environnement, de la paix, de la liberté, de la démocratie et des conditions de travail. La Deutsche Bank, la Citibank et la BNP Paribas sont très actives dans le financement des entreprises aux activités nuisibles via des prêts et des émissions d’obligations et d’actions, ce qui n’est pas le cas de Dexia et KBC. Sur le site www.secretsbancaires.be, une carte du monde épingle les activités les plus dommageables sur le plan social et environnemental, et dans lesquelles les banques investissent.

Netwerk Vlaanderen appelle à présent le gouvernement à mettre des conditions à son soutien aux banques. Il n’y a pas que les investissements spéculatifs qui posent problème. Quid des investissements dans des pratiques commerciales qui vont à l’encontre des lois nationales ou des traités internationaux liées aux droits de l’homme et à l’environnement ? Le soutien aux banques doit être désormais assorti de garanties telles que le respect de normes minimales en matière d’investissement socialement responsable, et des modes de gestion. D’où une nécessaire transparence de la part des banques.

Financité, dépêche n° 121 du 26 mars 2009

 DE DOODSTRAF EN 2008 / LA PEINE DE MORT EN 2008

Het jaarlijks rapport 2009 van Amnesty International maakt de balans op van de doodstraf in 2008.

Het goede nieuws is dat maar een klein aantal landen nog executies uitvoert’, zegt Lore Van Welden, woordvoerster van Amnesty International, naar aanleiding van het Amnesty-rapport. ‘Het slechte nieuws is dat nog steeds honderden mensen ter dood worden veroordeeld.

Van de 59 landen in de wereld die wettelijk nog steeds de doodstraf toelaten, voerden slechts 25 die ook effectief uit in 2008. ‘Dat bewijst dat we op weg zijn naar een doodstraf vrije wereld aldus Van Welden.

De meeste executies vinden plaats in Azië. Dat is voornamelijk toe te schrijven aan China, dat meer mensen terecht stelt dan alle andere landen samen. China executeerde volgens Amnesty minstens 1.718 mensen, maar het aantal ligt vermoedelijk nog hoger omdat statistieken over de doodstraf er staatsgeheim zijn.

In Europa is Wit-Rusland het enige land dat mensen blijft executeren. Vorig jaar executeerde het land 4 mensen.

De methodes die worden gebruikt om mensen terecht te stellen, zijn zeer divers : ophanging, onthoofding, steniging, elektrocutie, dodelijke injecties en het vuurpeloton.

De doodstraf in cijfers Overgenomen van De Standaard van 24 maart 2009

8.864 mensen werden in 2008 ter dood veroordeeld.
2.390 personen werden geëxecuteerd.

59 landen blijven vasthouden aan de doodstraf.

25 staten voerden de doodstraf ook effectief uit.

72% van alle executies vond plaats in China.
5 landen (China, Iran, Saudi-Arabië, Pakistan en de Verenigde Staten) zijn samen goed voor 93% van alle executies ter wereld.
1 Europees land (Wit-Rusland) past nog steeds de doodstraf toe.


 NOUVELLES BRÈVES

La Chine a pour la première fois rendu public un programme de droits de l’homme.

Le gouvernement promet d’améliorer le niveau de vie des minorités, des femmes, des chômeurs et des personnes handicapées et de faire des efforts pour diminuer la maltraitance dans les prisons et les arrestations arbitraires. Le droit de gagner suffisamment d’argent pour vivre et le droit au développement deviennent même des priorités, considérés comme plus importants que, par exemple, le droit d’expression. Déjà dans le passé, le gouvernement communiste rétorquait, face aux critiques, que le niveau de vie de centaines de millions de Chinois s’était beaucoup amélioré.

« Obama dénonce mais ne frappe pas » titre La Libre Belgique du samedi 18 avril. L’administration Obama dévoile, en effet, des mémos sur les méthodes secrètes d’interrogation de la CIA, mais promet à ses agents qu’ils ne seront pas poursuivis. Impunité donc. Les défenseurs des droits de l’homme protestent.

Des personnes minces sont meilleures pour le climat.
Etre mince n’est pas seulement excellent pour la santé, mais aussi pour le climat. C’est ce que des chercheurs britanniques affirment dans le très scientifique International Journal of Epidemiology. Une population mince mange jusqu’à 20% en moins qu’une population dont la moitié fait du surpoids. Or, la production de nourriture produit une grande quantité de gaz à effet de serre. Il faut aussi moins de moyens de transport, ce qui diminue l’émission de CO². D’ailleurs le transport de personnes grosses demande plus d’énergie. D’après les calculs de ces chercheurs une population d’un milliard de grosses personnes émettrait par an une gigatonne de CO² de plus qu’une population de gens minces. (La Société pourrait proposer aux confrères quelque peu enveloppés de diminuer de 5%.)


Mots-clés

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 533 / 857403

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Belgique  Suivre la vie du site J.P.I.C.   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.28 + AHUNTSIC

Creative Commons License