missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be

BALAKA au MALAWI.

Famille-Mission n°2/4 - 2010 (avril - juin)
mercredi 30 juin 2010 par Webmaster

Nouvelles du Père Jean-Marie Hougardy

Eglise paroissiale de Balaka
Je vous écris depuis Balaka au Malawi une petite ville de 25.000 habitants dans le sud du pays où je suis un des accompagnateurs d’un groupe de jeunes qui se préparent à devenir membre de notre Société des missionnaires d’Afrique. Je suis arrivé ici au début du mois d’octobre 2008 lors de l’ouverture de la maison de formation. Je venais de terminer un séjour de 9 années en Belgique au service de notre société.

Le Supérieur Provincial d’Afrique Australe, sachant que mon mandat se terminait, m’avait contacté. Il me proposait de faire partie de l’équipe qui allait fonder le centre de Balaka.

Ma réaction à sa requête a été à la fois une réaction de joie (je pouvais retourner au Malawi où j’avais passé 35 ans de ma vie missionnaire), mais aussi une réaction de crainte. Serais-je encore capable de m’adapter au défi proposé ?

J’ai fait confiance au Seigneur. J’ai accepté la proposition qui m’était faite .Et je dois dire que je ne le regrette pas. Je suis plus que comblé dans la tâche qui m’est donnée ici.

Au début, ce fut un peu dur. A propos de la langue africaine, il n’y a eu aucun problème. Mon « Chewa » m’est revenu comme si je n’avais jamais quitté le pays ! J’en fus même très étonné. Mais l’adaptation fut plus coriace en ce qui concerne le climat. Eh oui, il fait très chaud à Balaka.

Au début pendant plusieurs mois nous n’avions pas d’électricité ajoutez à cela une nourriture assez différente et moins variée que celle de la Belgique et vous comprendrez que cela ne fut pas toujours facile !?! Mais c’est étonnant comme on peut s’habituer et s’adapter à beaucoup de choses avec un petit effort.

Notre équipe est composée de trois membres accompagnateurs des candidats : Julian Kasiya, malawite, est le recteur du centre, Eckehard Reynen, allemand, est l’économe, et moi-même, belge, je suis professeur de français.

de g. à d. P.Hougardy, P.Reynen, P.Kasiya

Les langues officielles du Malawi sont l’anglais et le chewa mais nous voulons que nos étudiants soient capables de connaître suffisamment le français pour continuer leur formation dans des pays francophones si nécessaire.

CENTRE DE FORMATION DE BALAKA.
Travail manuel.
Les jeunes qui se préparent à devenir membres de notre Société résident ici pendant trois ans. C’est la première étape de leur apprentissage à la vie missionnaire. Ils sont en ce moment au nombre de 16, répartis sur 2 années académiques.

Il n’y a pas encore de 3e année, car notre maison a été ouverte il y a seulement 2 ans. Nos candidats viennent du Malawi, de la Zambie et du Mozambique.
Nos étudiants se rendent tous les jours au « Inter-Congregational Seminary » pour y suivre les cours. Ils se joignent aux élèves d’autres congrégations qui poursuivent le même but : ce sont des Montfortains, des Spiritains, des Comboniens et des Carmes.

En tout il y a 75 séminaristes provenant de 6 pays d’Afrique australe et de l’Est.
L’enthousiasme et la générosité de tous ces jeunes nous mettent continuellement en question et nous aident à aller de l’avant dans notre don au Seigneur.

Jean-Marie       
(pour le contacter...)

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 182 / 601582

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Afrique  Suivre la vie du site Malawi   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.21 + AHUNTSIC

Creative Commons License