missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be

« Ne vous faites pas tant de soucis pour demain… » (Mt 6, 34).

Eurécho - Eté 2018
mercredi 11 juillet 2018 par Webmaster

Pour nous qui avons chaque jour abondance de nourriture sur nos tables, pour nous qui avons un toit pour nous protéger du soleil et de la pluie, pour nous qui avons chemises, polos et chaussures de tout type dans nos placards, pour nous qui avons cuisiniers, gardiens, parfois chauffeurs à notre service, pour nous qui voyageons du Sud au Nord, de l’Ouest à l’Est sans trop de tracas au frontières, il est assez facile de vivre sans trop se faire de soucis pour demain… si ce n’est celui de notre santé, de la résistance de nos jambes, de l’acuité de notre vision et de la vitesse de notre mémoire.

Mais pour ceux qui ce soir s’embarqueront dans des bateaux de fortune, pour ceux qui cherchent le nord au cœur du désert, pour ceux qui ont à nourrir une ribambelle d’enfants en cultivant une terre ingrate, pour ceux qui fuient et continuent de fuir, pour ceux qui sont posés là sur les trottoirs à nous tendre la main et attendent au moins de nous un regard sans jugement, comment comprendre les paroles de Jésus ?

La vie chrétienne ne se vit jamais en solitaire. La vie chrétienne est toujours communautaire. De Matthieu 6,34 il faut passer à Matthieu 25, 35 : « Car j’avais faim et vous m’avez donné à manger… ». Si nous n’avons pas à nous faire de soucis pour ce que nous mangerons demain, pour ce dont nous nous vêtirons qu’il fasse froid ou chaud, nous avons à nous faire du souci pour ce que les autres endureront comme privation ce soir…

« Cherchez d’abord le Royaume et la justice de Dieu… » (Mt 6, 33).
La justice de Dieu est que tous puissent manger à leur faim, que les enfants puissent rire et gambader librement sans être parqués dans des prisons à ciel ouvert, pour que chaque femme puisse circuler en paix sans craindre de sentir des mains baladeuses là où elles ne sont pas invitées, pour que les jeunes puissent rêver d’un avenir sans artifice… C’est à cette justice de Dieu que nous sommes tous appelés à travailler, que ce soit par notre engagement sur les multiples terrains de la misère, par l’offrande de notre nécessaire (Lc 21, 4), ou tout simplement par l’accueil, par le sourire ou par notre prière.

Et pour cela, il n’y a pas de vacances ! Pas de vacance, pas de vide ! Il n’y a pas de vacances pour ceux qui cherchent à vivre et, en attendant, essayent de survivre. Pas de vide non plus dans l’amour et l’accueil de l’autre et de l’Autre. Avec Dieu et dans l’amour, le vide n’existe pas. Dieu ne cesse de nous inspirer des paroles et des gestes de tendresse, de solidarité avec ceux dont les soucis sont aussi les nôtres. Il ne cesse de nous parler dans un Evangile médité et vécu.

A tous, nous souhaitons un bon été de repos, de retrouvailles et de partage.

Gérard Chabanon, Georges Jacques et Didier Lemaire, M.Afr.
 

Mots-clés

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 11 / 723634

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Belgique  Suivre la vie du site Croire aujourd’hui   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.26 + AHUNTSIC

Creative Commons License