missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be

Le 150e anniversaire de la fondation
des Pères Blancs et Sœurs Blanches (Suite)

Vivante Afrique N°120
lundi 3 décembre 2018 par Webmaster

Changer de lunettes

Et maintenant qu’en sera-t-il ici en en Europe ? Il est vrai qu’ici la majorité de nos confrères sont du 3e âge et plus. Nous allons certes continuer à diminuer en nombre, mais cette diminution ne signifie pas la fin de notre aventure missionnaire. Il ne s’agit pas de pleurer le passé mais au contraire de retrouver le dynamisme créateur des premiers Pères Blancs qui tout en étant peu nombreux sont partis et ont réussi à porter l’Évangile au cœur du continent africain.

Nous, Européens, ne devrions-nous pas changer de lunettes et regarder l’avenir d’une autre façon ? Au lieu de nous demander quel sera notre dernier refuge, ne pourrions-nous pas nous demander quel pourra être notre dernier engagement missionnaire ? Ne pourrions-nous pas envisager notre présence en Europe en parlant de nos communautés engagées plutôt que de nos dernières maisons de repos. Bien sûr nous n’y arriverons pas avec nos seules forces.

Ces dernières communautés engagées seront un jour composées uniquement de confrères africains ou asiatiques ou sud-américains… Un jour le Provincial de l’Europe sera un confrère africain. L’important est que la Société reste vivante jusqu’au bout dans ces pays qui ont donné tant de vaillants missionnaires à l’Afrique.

Jusqu’au bout nous témoignerons de notre amour pour l’Afrique et le monde africain, ensemble, confiants en Celui qui nous a appelés. Disons-le clairement, dans vingt ans, la Province d’Europe n’aura pratiquement plus de confrères européens actifs. Mais entre 2018 et 2038, nous allons accueillir des confrères plus jeunes, pour la majorité venant d’Afrique qui auront pris leur place en Europe. Ils seront actifs dans nos engagements missionnaires bien sûr, mais aussi dans le gouvernement et l’animation de la province. Peut-être que le changement de lunettes doit se faire d’abord à ce niveau-là. Les jeunes confrères qui sont nommés dans notre province, ne le sont pas pour nous « dépanner » pendant quelque temps, mais pour prendre toute leur place et durer dans la mission qui leur aura été confiée.

Notre province est devenue une province de mission et de nomination. Ces confrères ne seront pas des centaines, mais ils auront été nommés pour une mission durable en Europe. Ceci a une conséquence importante sur nos biens immobiliers. Ce que nous devons envisager pour nos maisons, ce n’est pas seulement l’espace dont nous avons besoin aujourd’hui et demain pour nous européens, mais prévoir quels seront les besoins de ces confrères actifs en Europe dans vingt ans. Quels lieux et dans quelle capitale devront-ils passer, se réunir, travailler ? Cela nous demande un travail important de réflexion et de planning de nos engagements missionnaires pour dégager nos priorités apostoliques.

Ce qui importe finalement n’est pas que l’on se souvienne de nous dans les siècles à venir, mais que l’œuvre accomplie se perpétue. Et il n’y a pas de raison d’en douter. « Ciel et terre passeront ! Mes paroles ne passeront pas ! »

Notre « Nunc Dimittis (Maintenant, Ô Maître...) » (Luc 2, 29-32) se doit d’être joyeux !

À vous tous, ainsi qu’à tous nos amis, nous vous souhaitons une belle préparation de notre jubilé et des célébrations mémorables à tout point de vue.

  L’équipe Provinciale d’Europe

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 48 / 765813

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Afrique  Suivre la vie du site La Mission continue...   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.26 + AHUNTSIC

Creative Commons License