missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be
DECES

Le père Pierre Humblet est décédé

Un grand témoin de la foi
vendredi 12 juillet 2019 par Webmaster2

Dynamique, simple, discret, ouvert et chaleureux, le père Pierre avait choisi la mission musulmane comme projet de vie.

Pierre Humblet est décédé inopinément le matin du mercredi 10 juillet dans son appartement à Ohain.

Le père Pierre Humblet (1932-2019)

Pierre est né à Ixelles le 24 mai 1932 et baptisé en l’église Notre-Dame de la Cambre. Son père, qui était médecin, s’installa à Froyennes (Hainaut), près de Tournai. Pierre avait une sœur et deux frères. Il suivit les humanités gréco-latines au collège Notre-Dame à Tournai ; il était scout. Il fit ensuite deux années en sciences naturelles et médicales, la première à Namur, la deuxième à Louvain.

En octobre 1951 il entra chez les Pères Blancs à Thy-le-Château. Il fit ensuite le noviciat à Varsenare. Pour la théologie il partit à Thibar (Tunisie) et fit la dernière année à Carthage. Il prononça son serment missionnaire à Thibar le 26 juin 1957 et fut ordonné prêtre à Carthage le 3 février 1958. Ses formateurs soulignent son esprit équilibré et méthodique, son caractère doux et délicat, simple et ouvert.
En communauté il est charmant, très serviable, dynamique et dévoué. Il a une grande facilité d’adaptation. « Ce n’est pas l’homme à se mettre en avant ». Quant à sa nomination, Pierre écrit : « Je désire la mission musulmane en Afrique du Nord » et d’ajouter : « Plus spécialement l’éducation des jeunes musulmans ».

Première nomination : professeur à Rayak, au Liban. En septembre 1961, il étudie l’arabe à la Manouba. En juillet 1961 il est nommé professeur au collège d’El Menzah à Tunis. En 1963 il passe encore une année à la Manouba et retourne ensuite à El Menzah. En octobre 1968 il devient directeur adjoint du Centre de Formation Professionnelle de Thibar et termine son premier terme en 1970 comme censeur au lycée agricole de Thibar. Sur prescription médicale Pierre devra rentrer chaque année en Europe. Le régional de l’époque note que Pierre « a toujours été apprécié dans les diverses équipes de formateurs et d’enseignants avec lesquelles il a travaillé et il était aimé des élèves ».

En septembre 1971, il fait un recyclage en islamologie à Institut Pontifical d’Etudes Arabes à Rome. Il passe ensuite une année au Premier cycle italien à Treviglio. Début septembre 1973 Pierre devient supérieur de notre domaine à Thibar. En janvier 1975 il est nommé régional et réside à Thibar jusqu’à la fermeture du domaine le 15 septembre 1975. Il s’installe alors à La Marsa, d’où il accomplit également son deuxième mandat comme régional, jusqu’en juillet 1982.

En septembre 1982 Pierre est heureux de pouvoir partir à Marmarita en Syrie, où il dit « pouvoir enfin faire de l’arabe sans autre préoccupation ». En septembre 1983 il retourne en Tunisie, chargé de cours au Centre de formation professionnelle à La Marsa. Nouveau changement de décor en juillet 1989 : Pierre est nommé à Jérusalem, chargé de l’économat. Ce travail, il le fait bien mais par devoir. Après avoir informatisé la gestion de l’économat, il aurait dû s’attaquer à l’informatisation de la revue Proche-Orient Chrétien et de la bibliothèque.

Mais la situation dans le pays, la tension entre Palestiniens et Israéliens, le rend malade. Aussi part-il en congé, en octobre 1992, pour raison de santé et demeure chez son frère à Profondeville. Etant suffisamment rétabli de sa tension nerveuse, il demande l’intervention de la Maison généralice pour une nomination adaptée à ses forces. Il a 60 ans : « Je pense pouvoir encore être utile à ceux qui veulent bien de moi comme je suis ».
Le 20 avril 1993 Pierre est nommé secrétaire administratif à la Maison généralice. Ce travail est tout à fait dans ses cordes et Pierre accepte avec joie. Il a pu vivre des années de services discrets et cachés à la Société et aux confrères, en expédiant Petit Echo et d’autres publications, en tenant à jour tous les mouvements de confrères et les statistiques, en préparant les dossiers qui devaient monter aux archives, etc.

Après environ huit ans à Rome, Pierre repart en Tunisie. Il s’occupe de la bibliothèque à Sidi Saber (Tunis), les ordinateurs pour l’informatisation étant en route…

Finalement, en mai 2002, Pierre est nommé en Belgique pour lancer le site web de la province de Belgique. Il s’acquitte effectivement de cette tâche. Il s’acquitte brillamment de son job de webmaster et il soigne particulièrement tout ce qui concerne les relations avec l’islam. Il tient scrupuleusement le site à jour. Fidèlement il faisait suivre au secrétariat ou aux archives les questions soumises par les lecteurs. Depuis deux mois il avait commencé à initier son successeur à la tête du site, notre nouveau secrétaire, M. Jacques Hermans…
De passage chez nous chaque semaine, Pierre resta le confrère souriant, agréable, interlocuteur intéressant, toujours prêt à rendre service, s’intéressant également aux questions actuelles posées par la foi. Nous l’attendions ce mercredi 10 juillet, lorsque la mort emporta inopinément ce serviteur discret et fidèle. Qu’il repose maintenant en paix.

Jef Vleugels


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 20 / 817266

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Belgique  Suivre la vie du site Croire aujourd’hui   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.28 + AHUNTSIC

Creative Commons License