missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be

NIGERIA : Heurts religieux islamo-chrétiens ? Godsdienstige rellen ?

mardi 2 décembre 2008 par G.Verbist, mafr.

d’après Le Soir du 1/12/08 :

« NIGERIA – Au moins 200 personnes sont mortes vendredi et samedi dans la ville de Jos – un million d’habitants – lors d’affrontements entre chrétiens et musulmans… a annoncé le ministre à l’Information de l’Etat de Plateau… Des églises, des mosquées et des maisons ont été attaquées… » (AFP)

volgens de Standaard van 1/12/08 :

« Honderden doden bij sektarisch geweld in Nigeria ». JOS (AP) – Twee dagen sektarisch geweld hebben honderden mensen het leven gekost… bij de hoofdmoskee in Jos werden minstens driehonderd doden binnengebracht voor gebedsdiensten… ook veel christenen zijn omgekomen…

volgens Gazet van Antwerpen van 1/12/08 :

“ Honderden doden bij godsdienstrellen” “… minstens 200 mensen omgekomen bij geweld tussen christenen en moslims” “… Gemeenteraadsverkiezingen zouden gewonnen zijn door de christelijke PDP en de islamitische Anpp vocht het resultaat aan…”

Quelle est la vérité ???

d’après MISNA du 1/12/08 :

« Ces faits sont en réalité la conséquence d’un problème politique. Mais au Nigéria, les politiciens, à leurs propres fins, essaient d’instrumentaliser la religion pour soutenir leurs actions » déclare Mgr.John Onaiyekan, archevêque nigérian, à Radio Vatican diffusé le 30.11.08. Les deux partis politiques à Jos qui se disputent ne sont pas religieux car le PDP comme l’Anpp ont parmi leurs membres des chrétiens et des musulmans.

D’après Mgr. Onaiyekan la cause véritable est le contrôle du pouvoir et le sens d’appartenance à un groupe ou à l’autre. Ceux qui ont le pouvoir ont également le contrôle économique.

« Au Nigeria, chaque fois, lorsqu’il y a un problème, on dit tout de suite il s’agit de chrétiens ou de musulmans, au contraire il y a un autre motif derrière les faits » d’après l’archevêque.

D’après le père Alex Longs sur place à Jos : « Les partisans d’un parti ou de l’autre ont commencé à circuler en ville, s’affrontant entre eux et incendiant de nombreux magasins ; ils ont attaqué notre monastère, quelques paroisses et des mosquées. »

Les sources de la MISNA au Nigeria soulignent avec force que ces désordres n’ont pas grand-chose à voir avec la religion. Il s’agit d’affrontements politiques.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 209 / 646031

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Afrique  Suivre la vie du site Nigeria   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.26 + AHUNTSIC

Creative Commons License