missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be

Georges Dufour, Missionnaire d’Afrique et pédagogue

Article dans Kerk & Leven 02-10-2019
lundi 7 octobre 2019 par Webmaster2

Né à Verviers en 1913 et décédé près de Liège en 2012, le Missionnaire d’Afrique - Père Blanc- Georges Dufour avait obtenu son diplôme de docteur en sciences pédagogiques à l’âge de 73 ans. A cet âge, il était un pédagogue bien connu en Afrique depuis de longues années déjà. Arrivé au Congo, il fut nommé inspecteur en charge de l’Enseignement à Bukavu, une ville située à l’est du pays. Mais l’œuvre de sa vie fut la mise en orbite d’un mouvement de jeunesse catholique baptisé Xaveri.
« L’essentiel de l’œuvre du père Dufour est la mise en œuvre d’une pédagogie intégrale en partant du milieu social dans lequel la personne s’est épanouie », affirme le juriste liégeois Bienfait Kalinda. « L’éducation en Afrique ou en Europe, ce n’est pas du tout la même chose. Les disciplines apprises à l’école doivent épouser le moule local et respecter le contexte dans lequel elles se sont épanouies, en l’occurrence le contexte africain. Cette vision du père Dufour fut réellement révolutionnaire. Le père Georges Dufour insista également pour que les cours soient données dans une langue internationale, par ex. l’anglais ou le français. Il ne fallait pas y voir un rejet des langues locales. Mais il était convaincu que les Congolais pourraient ainsi mieux communiquer et réaliser un bond en avant dans le domaine de l’apprentissage des langues internationales. »

Le père Georges Dufour, décédé en 2012, appelé le Saint du Kivu en Afrique.

La création du mouvement Xaveri occupa une place de choix dans la pédagogie du père Dufour. « Le modèle classique du mouvement de jeunesse tel qu’on le connaît en Europe ne fonctionne pas en Afrique », souligne Kalinda. « La première mission à enseigner est celle d’apprendre collectivement, par exemple l’enseignement de techniques telles que la construction d’un pont ou faire du feu. Une deuxième mission fut essentiellement religieuse. Le père Dufour comprit que la religion était une dimension essentielle chez les Africains. Il a tenté d’organiser sa pédagogie autour de ces éléments-là. Les deux aspects se retrouvent dans sa devise : Charité toujours. »
Le mouvement de jeunesse Xaveri est aujourd’hui actif dans sept pays africains. Le père Dufour est décédé dans une maison de repos près de Liège mais sa dépouille a été transférée à Bukavu. Fait rare car il va à l’encontre des consignes missionnaires d’aujourd’hui qui stipulent que la dépouille des missionnaires soient rapatriée dans leur pays natal. A son décès, des dizaines de milliers de personnes vinrent rendre un dernier hommage au père Dufour. « Au Kivu, le père Georges Dufour est considéré comme un saint en raison de ses œuvres de charité et son empathie », affirme Bienfait Kalinda. Il a été un vrai missionnaire pour l’Afrique. »

(Article de Erik De Smet paru dans Kerk & Leven le 2 octobre 2019, traduit du néerlandais par Jacques Hermans)


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 20 / 835928

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Afrique  Suivre la vie du site R.D.Congo   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.28 + AHUNTSIC

Creative Commons License