missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be

Père Gaby Vernack

lundi 26 avril 2021 par Webmaster2

Samedi 10 avril, vers 18h30, notre confrère Gaby (Gabriel) Vernack
est décédé.


Gaby – officiellement Gabriel – est né le 5 juin 1939 à Kortemark en Flandre occidentale. Il est le troisième de six enfants, deux garçons et quatre filles. Son père est directeur de l’école primaire à Kortemark et, une fois pensionné, organiste en trois églises de la ville voisine, Tielt, où la famille s’est installée. Gaby suit les humanités gréco-latines au collège Saint-Joseph. En septembre 1960 il entre chez les Pères Blancs à Boechout. Après le noviciat à Varsenare, il poursuit sa formation au scolasticat de Vals-près-le-Puy en France. Gaby fait preuve d’une vitalité énorme. Il est très sensible, impressionnable et inégal d’humeur. Il boude parfois. Gaby n’est pas un grand intellectuel, mais il est incontestablement un vrai artiste, favorisé de qualités musicales. Il joue de la trompette, du piano, de l’orgue… En communauté il est un vrai boute-en-train qui cherche le succès par des blagues et des jeux de mots. Il préfère travailler seul plutôt qu’en groupe. On lui reproche de n’être pas assez ouvert. Mais il sait encaisser les remarques. Le serment et son ordination comme sous-diacre sont ajournés et on l’envoie à Thy-le-Château pour une année de probation. Après sa dernière année de théologie à Vals, il prononce son serment le 29 mars1968 et est ordonné prêtre à Bruges le 29 juin 1968.

Nommé au Burundi, il commence à étudier le kirundi en septembre 1968 à Muyange. Ensuite il passe quelques mois successivement à Rumeza, Bujumbura et Rutana. En septembre 1969 il est nommé professeur au petit séminaire de Buta. En novembre 1970, il est vicaire à Bururi, où il s’entend fort bien avec son curé burundais. Après son premier congé il retourne à Bururi. En 1972 il est nommé à Gitaramuka. “Travailleur, lancé à fond dans les oeuvres de jeunesse ; il met sur pied une bonne chorale ; s’occupe très bien des écoles et des enseignants”, note Claude Pagé, régional. Trois ans plus tard nous trouvons Gaby à Kibumbu. En octobre 1976 il commence son troisième terme à Muhanga, pour passer ensuite à Jene et Buraniro. En février 1980, il est nommé curé à Makamba. Pendant son congé en 1983, il suit huit mois de recyclage à Lille, à l’ITHEJE (Institut théologique des Jeunes Eglises). En date du 9 avril 1984, le directeur général de l’immigration, le colonel Mandevu, fait savoir à la conférence des évêques que le visa de « Monsieur Vernack » ne sera pas renouvelé…, comme celui de tant d’autres confrères à cette époque.
Gaby présente alors sa candidature pour la Tanzanie. Il passe d’abord quelques mois à Dublin pour rafraîchir sa connaissance de l’anglais. Début mars 1985 il devient vicaire à Mabamba (Kigoma). Ses premières impressions de la situation de la paroisse traduisent son désenchantement : après les églises bondées du Burundi, la pratique religieuse se révèle ici plutôt maigre ; la fin de l’époque de Nyerere s’accompagne de beaucoup de pauvreté dans la population. “Jamais de ma vie je n’ai vu un habitat si délabré. Les écoles sont dans un état déplorable…” La paroisse ne dispose même pas d’un “karani” (secrétaire) ! Il n’y a pas de bénévoles pour la liturgie ; pas de traces de mouvements de jeunesse… En octobre il suit le cours de swahili à Kipalapala et est ensuite nommé à Kidahwe. Il est content car le travail ne manque pas. En janvier 1989 il est envoyé à Kabanga, où il y a beaucoup de visiteurs de passage, où les écoles lui prennent beaucoup de son temps, ainsi que les malades à l’hôpital. En 1991 il est rappelé en Belgique pour l’animation missionnaire au Blauwe Torre. Il ne se sent pas de taille, mais il accepte. Il reste suffisamment de temps pour permettre à Jo Deneckere de l’initier. En 1993 Gaby fête, à Tielt, son jubilé d’argent et il profite de l’occasion pour décrire, avec enthousiasme, ses multiples activités : les journées JOM (Jeunes ouverts à la mission) au centre Blauwe Torre, les camps COM (Continents ouverture mutuelle), les week-ends au Centre, les voyages-découverte en Tanzanie…
En janvier 1996 Gaby peut repartir en Tanzanie, à Iboja dans le diocèse de Kahama. Avant de regagner son nouveau poste, il organise encore un voyage-découverte avec des jeunes membres enthousiastes du Rotary. Pour la sixième fois – depuis 1993 – il permet ainsi à des jeunes de découvrir une nature merveilleuse, de visiter d’immenses parcs animaliers, de contacter population, paroisses et missionnaires. A Iboja, il parcourt des milliers de kilomètres, construit des lieux de prière, des églises et des écoles, fait creuser des puits. Il est financièrement soutenu pas bon nombre de bienfaiteurs et d’organisations. Après son congé de 1999 il est nommé directeur de la Kiswahili Linguage School à Kipalapala. En 2003 il éditera son cours à la demande de son successeur, Willy Schoofs. Il clôture son séjour en Tanzanie avec un voyage-découverte avec six jeunes ‘roturiens’ de Gent…
En septembre 2004 Gaby part pour Lublin et se lance pendant cinq mois courageusement dans l’apprentissage du polonais à l’université catholique. Comme “ancien” parmi de jeunes confrères et grâce à sa longue expérience africaine, il est fort apprécié. Il enseigne le français et l’anglais à nos candidats. Quelques jours avant son départ, il prêche pendant cinq messes, chaque fois devant une église pleine. “J’aime la Pologne, j’aime sa population si amicale et gentille”. En mai 2007 il revient en Belgique, où il devient responsable de la revue BAND, dont il sera l’éditeur jusqu’en 2011. Ensuite il organisera avec Philippe De Vestele pendant plusieurs années encore la rencontre BAND à Varsenare. Fin 2018 sa santé commence à aller de mal en pis, lentement mais sûrement. En 2020 il souffre du coeur, des reins, des poumons. Et déjà il affirmait clairement : “Je suis prêt !”

Jef Vleugels

A cause de la pandémie, les funérailles se sont déroulées dans l’intimité le jeudi 15 avril 2021 en notre chapelle à Varsenare à 10h30, suivi de l’enterrement dans notre cimetière.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 28 / 988018

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Nos défunts   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.28 + AHUNTSIC

Creative Commons License