missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be

Lignes de fracture N°54 Breuklijnen

Décembre - December 2011
vendredi 30 décembre 2011 par J.V.

 À TABLE !

L’alimentation s’expose à Tour & Taxis (Bruxelles)

Une exposition fascinante qui pose aujourd’hui les questions pour demain

Répartie sur 2 000 m2 dans les caves de Tour &  Taxis, “A Table  !” s’organise autour de cinq espaces thématiques . La visite débute par une installation parlante  : une table penche sous le poids de la démographie mondiale, sur laquelle un compteur renseigne en temps réel sur l’évolution de la population   : déjà plus de sept milliards d’êtres humains sur Terre et environ 220 000 bouches de plus à nourrir par jour  ! Au cœur de la réflexion des organisateurs, on retrouve en effet une question   :

Comment nourrira-t-on neuf milliards d’humains en 2050   ?

- Le premier espace, “Cultiver”, est consacré aux premiers gestes de l’homme depuis le néolithique  : la culture et l’élevage. Une grande salle met en scène, sur de belles vitrines, les paysages créés par l’agriculture aux quatre coins de la planète. Où l’on découvre aussi que sur les 30 .000 espèces comestibles, seules 9 assurent 75 % de notre alimentation. Qu’un milliard de paysans n’ont que leurs mains pour produire, là où, en Occident, un seul homme peut cultiver 2. 000 tonnes de blé sur 200 ha  ! Ou encore que la production de biocarburants représente désormais 2 % des champs cultivés dans le monde…

- Dans l’espace dédié à la “Transformation”, le plus intéressant, on explore le secteur agroalimentaire. Même si, dans les pays développés, on en est déjà au stade “agrotertiaire”, où la distribution et les services pilotent désormais la chaîne alimentaire. De quoi placer le visiteur face à ses responsabilités de consommateur pour lui faire prendre conscience que les choix qu’il fait dans son alimentation ont des répercussions à tous les niveaux  : additifs alimentaires, déchets, pollution… Dans des tableaux marquants, on découvre ainsi que pour fabriquer un pot de yaourt bio aux fraises, il faut compter 9 .000 km de transport  ! Ou que dans un repas “sain” (pain, saumon, fruit…), on retrouve jusqu’à 54 résidus chimiques (pesticides, retardateur de flammes, plastique,…).

Même un pot de yaourt Bio est gourmand en transport : 9.000 km !

- De quoi déboucher logiquement sur la partie “Manger”, consacrée à nos habitudes alimentaires. Si, en 1920, l’alimentation représentait 60 % du budget d’un ménage, elle ne dépasse plus les 15 %. Avec cette question   : est-on réellement prêt à dépenser plus pour manger mieux  ? Deux frigos retracent par ailleurs l’évolution de l’assiette des Belges de 1950 à aujourd’hui, vers plus de viande et de produits manufacturés. Et la FAO estime que moins de trois milliards d’hommes se nourrissent correctement, et pas seulement à cause de la sous-nutrition…

- L’expo se termine par ses deux volets les plus faibles. Vide, la salle “Imaginer” tente une prospection sur l’alimentation en 2050. Où ne frappe qu’une belle représentation 3D d’une ville du futur, où les champs pourraient envahir les immeubles.

- Le cinquième et dernier espace s’intéresse, lui, à la gastronomie et au plaisir que doit représenter l’acte de manger. Au menu, un “Cook Théâtre” accueillera démonstrations culinaires et conférences et une galerie de portraits de quelques-uns des plus grands chefs belges.

Parfaitement inscrite dans son temps, “A Table  !” se veut très didactique et ludique (avec de nombreux écrans interactifs, des témoignages vidéo). Si les visiteurs les plus conscientisés seront sans doute un peu déçus, notamment par le côté peu polémique de l’expo, celle-ci s’adresse clairement au grand public. Lequel devrait en ressortir avec l’envie de réfléchir à ce qu’il met dans son assiette…

“A Table  !”, jusqu’au 3 juin à Tour & Taxis à Bruxelles.
Du lundi au vendredi de 9 à 17 h, samedi et dimanche de 10 à 19 h.
Entrée  : 8-9-12 €.
Rens.  : www.expo-a-table.be ou 02.549.60.49.
Après Bruxelles, l’exposition se rendra à Libramont…

NDLR. J’y ai passé près de trois heures fort intéressantes, et je n’ai pas tout lu ni regardé de près…

Une étude menée en France par l’association de consommateurs « Que choisir ? » sur plus de 700 spots publicitaires télévisés diffusés lors de programmes s’adressant aux enfants et adolescents a montré que 11% de ces spots seulement portaient sur des aliments ayant un intérêt nutritionnel.

Les 89 autres vantaient des aliments déséquilibrés : produits laitiers sucrés ou gras, biscuits, pâtisseries, boissons sucrées, etc. Or il a aussi été démontré que les enfants préfèrent toujours les produits « vus à la télé ». Et très souvent, les parents suivent…



L’accroissement de population exigera un accroissement de la production de denrées alimentaires. Si les tendances actuelles ne se modifient pas, la viande et les produits laitiers seront les aliments les plus réclamés. Leur consommation croîtra d’ailleurs plus vite que la population. Ce qui signifie qu’une part de plus en plus grande des cultures servira à nourrir les animaux. Est-ce humainement et écologiquement tenable ?

_________________________________________________

Compilateur/compositeur responsable : Jef Vleugels, rue Charles Degroux 118 – B-1040 Bruxelles


Mots-clés

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 458 / 856717

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Belgique  Suivre la vie du site J.P.I.C.   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.28 + AHUNTSIC

Creative Commons License