missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be

Lignes de fracture N°53 Breuklijnen

Novembre - November 2011
jeudi 1er décembre 2011 par J.V.

 ELECTIONS EN RDC : OPERATION ZERO MORT

Qui sera Président en RDC dans quelques jours ? Aura-t-il gagné les élections dans la justice et la vérité ? Les élections seront-elles apaisées ? Combien de morts y aura-t-il ?

- Tenez. En Afrique on commence à s’habituer à ne retrouver la paix qu’après des batailles sanglantes occasionnant des pertes en vies humaines. En Côte d’Ivoire, on parle d’au moins 3000 morts comme résultat du conflit électoral. En Lybie, n’en parlons pas. Ne pouvons-nous pas nous trouver un Président sans mort d’homme ?

- Tenez. Aux USA, Obama a été institué Président sans mort d’homme, alors qu’on sait qu’il y a une opposition farouche entre les Démocrates et les Républicains. En France Sarkozy est devenu Président sans mort d’homme alors qu’il ne fait pas l’unanimité des Français. Pourquoi devons-nous nous attendre à des pertes en vies humaines parce que Kabila et Tshisekedi ne s’entendent pas ?

- Tenez. Tout homme a peur de la mort, même les grands de ce monde. N’a-t-on pas entendu Gbagbo supplier : « ne me tuez pas » ? N’a-t-on pas vu Kadhafi fuir la mort comme un gamin ? Même chez nous, Kabila a peur de la mort, tout comme Tshisekedi, Kengo, Kamerhe, etc. Pourquoi devons-nous mourir pour eux, alors qu’eux-mêmes sont bien protégés et n’y perdront pas un seul de leurs cheveux ?

- Tenez. A part le cas de la Lybie qui a été exceptionnel, tous ces prétentieux du pouvoir ne laissent pas leurs enfants aller dans la rue et trouver la mort. Ils savent les cacher. Les enfants de Gbagbo, de Ouattara, de Bemba, de Kabila, de Tshisekedi… ne sont jamais inquiétés dans ce genre de manifestations. Pourquoi accepter que les vôtres y perdent leur vie ? En vue de quoi ?

- Tenez. Dans nos pays africains, l’Etat ne s’occupe guère des funérailles des pauvres. Dans des pays organisés, on sait assister ceux qui ne peuvent pas. Chez nous, quand un jeune meurt lors d’une manifestation, ni le parti politique, ni l’Etat ne peuvent rien faire ni pour lui, ni pour sa famille. La famille, si pauvre soit-elle, devra se « débrouiller » avec son mort, avec les dépenses que cela exige, et la douleur qui s’ensuivra. Chaque personne est irremplaçable. Toute vie est sacrée. Ne faisons pas d’orphelin, de veuve, sans raison valable. Attendons la mort naturelle qui vient de Dieu, ne l’anticipons pas ; chérissons la valeur de la vie reçue de Dieu.


Veuillez donc réfléchir avant d’entreprendre quelque action que ce soit, pour que, dans la mesure du possible, il n’y ait pas mort d’homme, ni pendant les élections, ni à la publication des résultats.

Veuillez passer ce message à tous ceux qui comprennent la valeur de la vie et qui veulent la sauvegarder. Nous pouvons sauver plus d’une vie par cette sensibilisation.

Père Kyungu
 

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 220 / 729736

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Belgique  Suivre la vie du site J.P.I.C.   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.26 + AHUNTSIC

Creative Commons License