missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be
Egypte

La situation difficile des chrétiens.

Baobab Echos n° 10 de juin 2011 (Burkina)
mardi 5 juillet 2011 par Webmaster

…autour de moi le monde s’effondre à cause de la situation chaotique depuis le départ de Moubarak. C’est vraiment un état d’insécurité générale, même si l’armée semble reprendre doucement le contrôle. Vols, cambriolages, tueries ne sont plus choses rares.

L’élément positif de la révolution c’est la liberté d’expression et l’ouverture à la démocratie. « Démocratie !! Nous espérons !! » Les jeunes et les organisations qui ont initié la révolution, l’ont fait pour un état démocratique qui se fonde sur l’égalité, la justice et la paix. Mais disons que des groupes, qui les ont rejoints par après, étaient plus de tendance idéologique religieuse, comme les frères musulmans, pour qui il faut un état islamique.

Ces derniers ont été certainement la force invisible qui a fait chuter Moubarak. Hélas, la peur c’est qu’un train peut en cacher un autre. En vérité ils font aussi peur que Moubarak et peut-être seront-ils pires car ce sera la dictature de la religion. Beaucoup de groupes l’ont déjà montré par leurs actes criminels contres les églises et même contre d’autres mouvements islamiques (les soufites), qu’ils considèrent comme hérétiques. Ils en appellent à la population ou au commun du peuple illettré pour ne pas laisser l’Islam perdre en face des païens et des espions de l’occident.

Leur référendum sur la Constitution nous a donné un avant-goût de ce que nous verrons si les choses ne changent pas. Il fallait dire oui ou non à des amendements dont le principal était : « la Sharia est la source principale de la Constitution » .

  • Bien sûr, pour les militants des droits de l’homme, les jeunes de la révolution et les chrétiens, c’était l’occasion de dire non à une telle Constitution qui impose l’Islam et place au second rang une partie de la population, fût-elle minoritaire.
  • Mais hélas, la population a été convaincue que c’est un péché et que ceux qui voteraient pour le non mériteraient l’enfer. Dire Non serait refuser le règne de Dieu, transformer l’Egypte en un pays comme la Turquie où « les hommes marient les hommes ». Inadmissible pour un musulman, même si la société est déjà remplie d’homosexuels et d’autres… !
  • Une autre blague (sic !) durant les votes, c’est qu’il y avait un signe vert pour le Oui et un signe noir pour le Non. Or, en Egypte, le vert est signe de l’Islam et le noir du Christianisme. Donc ceux qui avaient préparé les bulletins de vote imposèrent leur point de vue…

Rien d’étonnant que depuis lors les chrétiens ou les églises soient la proie d’attaques. Tous ceux qui sont pour la vraie démocratie ou les séculiers sont traités d’ennemis de la nation. Nous verrons ce que l’avenir nous apportera. Depuis plus d’une semaine, les chrétiens font des manifestations pour réclamer leurs droits. Leur pape, Shenuda, a demandé l’arrêt des manifestations mais on lui a répondu que ce n’était pas une question de religion mais une question de droits humains ou de droits du citoyen. D’après moi, c’était bien répondu, car il vit bien dans son palais et est bien protégé.

Voilà un peu de nouvelles d’ici. J’ai suivi les événements du Burkina. J’espère simplement que le changement de gouvernement apportera des solutions pour le bien-être de la population. Ici il nous reste quelques 3 semaines pour finir l’année académique. J’attends mon visa pour le Soudan. Si je le reçois je rentrerai à Khartoum vers la mi-juin.

Au revoir et à bientôt.

Gaétan Tiendrebeogo (M.Afr) du Caire
 

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 119 / 590628

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Afrique  Suivre la vie du site Burkina Faso   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.21 + AHUNTSIC

Creative Commons License