missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be

Ramadan

samedi 8 septembre 2007 par Webmaster

Quiconque parmi vous verra poindre le croissant, jeûnera tout le mois(Coran, 2-La Vache-185)

Cette obligation du jeûne est une des expressions majeures de la foi du musulman. Celui qui jeûne prend distance par rapport aux biens de consommation dont l’utilisation semble aller de soi. Il traduit ainsi dans le vécu sa conviction de ne pas les avoir en sa possession, mais qu’ils lui sont donnés. Il souligne qu’il y a une autre dimension dans la vie de l’homme que celle des besoins primaires. Le jeûne fait apparaître la relativité foncière de l’homme par rapport à Dieu et l’obligation qui en découle de rendre grâce.

Durant tout le mois de Ramadân, le musulman ne mange ni ne boit de l’aube au coucher du soleil. Le rythme de travail est ralenti et l’ordre du jour est profondément bousculé. Toute la famille se rassemble au moment du coucher du soleil pour la rupture du jeûne et on sort une partie de la nuit.

Il est évident qu’on peut très difficilement soutenir un tel rythme en Belgique. La société ne lui offrant guère de soutien pour cette pratique, le musulman va chercher un appui dans les réunions de famille et au niveau du quartier pour une « animation des nuits de Ramadân »

La meilleure charité est celle accomplie pendant Ramadan. (Recueil de Tirmidy)

Durant ce mois, le musulman verse la dîme de solidarité (Zakât), un pourcentage de ce qu’on possède. Cette « aumône légale » est un pilier de l’islam.

Comment établir la date du 1er jour du mois de Ramadan ?

Ramadan s’annonce par l’un des faits suivants :

  1. Quand le nombre de jours du mois de Chaabane, précédant Ramadan atteint 30 jours. Le 31e est sans contredit le 1er Ramadan.
  2. Quand le croissant est visible la veille du 30 Chaabane, c’est le début de Ramadan et il faut jeûner.

Une certaine incertitude, d’après les régions, concernant les dates exactes, subsiste donc. Elle souligne la relativité des certitudes humaines.

Essayons de comprendre l’autre, différent dans l’expression de sa foi et, par notre sympathie, facilitons lui cette manifestation essentielle de sa foi. Unir notre action de grâce à la prière d’autres croyants serait un signe que nous sommes tous fils d’un même Père.

Voir aussi l’article Le Calendrier, la Lune et les Fêtes

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2088 / 583521

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Belgique  Suivre la vie du site Dialogue   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.21 + AHUNTSIC

Creative Commons License