missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be

Déclaration du Belgian Council of religious Leaders

11 Septembre 2010
mardi 14 septembre 2010 par Webmaster

A l’occasion du 11 septembre, le Conseil des leaders religieux de Belgique a rédigé un message, qui prône « une culture de paix ».

Les signataires de cette déclaration commune sont :
- Mgr André-Joseph Léonard (communauté catholique),
- M. Panteleimon (communauté orthodoxe),
- Robert Innes (communauté anglicane),
- Guy Liagre et Francis Renneboog (communauté protestante-évangélique),
- Abdulaziz M. Al-Yahya, Semsettin Ugurlu et Ahmed Hany Mahfoud (communauté islamique),
- Albert Guigui (communauté juive),
- Lama Karta, Phra Suddhinanavides et Frank De Waele (communauté bouddhiste),
- Herman Janssens (communauté Hindoue)
- Ramesh Mehta (communauté Jaïn).

Extraits de la déclaration :

" Les institutions internationales sont un symbole fort de la rencontre des peuples, dont la présence est ancienne sur le continent européen.
Mais il y a aussi ceux dont l’arrivée est plus récente.
Leur présence nous rappelle qu’une rencontre authentique entre cultures et religions est une condition préalable pour la construction d’une culture de paix dans notre pays.

La Belgique est aujourd’hui à la croisée des chemins. (…) Dans ce climat d’une société en mutation rapide, le Conseil des Leaders Religieux en Belgique tient à souligner l’importance de la religion dans la société.

(…) la notion de l’altérité nous invite à prendre nos responsabilités pour la liberté de l’autre.
(…) la tolérance est une responsabilité spirituelle enracinée dans le caractère sacré de la vie.
(…)Afin de contribuer à construire la cohésion sociale et la paix, les institutions et les hommes religieux doivent aussi se livrer à l’autocritique, car les dangers d’intégrisme sont présents dans toutes les traditions.

Pour cela, ils doivent aller au-delà des peurs extrêmes et d’un relativisme culturel en acceptant l’altérité. (…) nous plaidons pour le respect des convictions religieuses de chacun et de la pluralité dans notre société.

La tolérance est la reconnaissance active de la diversité. (…) La tolérance n’implique pas l’approbation inconditionnelle des idées des autres, ni de la manière dont ils les vivent. La tolérance signifie que l’on assure à l’autre le respect de ses droits humains, sans nécessairement partager ses points de vue. Nous prônons le droit à la différence, mais pas la différence des droits ! Le droit à la différence dans le respect des valeurs de la société. La tolérance suppose le respect mutuel, non le compromis sur les croyances de chacun. La tolérance implique que dans une société démocratique tous peuvent parler librement et ouvertement, même lorsque leurs points de vue donnent lieu à controverse.

Elle ne nous empêche pas de nous prononcer clairement contre l’injustice, l’oppression, la violence et tout ce qui menace la vie. Mais une société solidaire et pacifique doit également protéger ses Institutions contre l’intolérance. (…) Une société humaine doit pouvoir accepter en son sein des personnes et des associations qui affichent une conviction.

(…) Dans notre enseignement, dans notre prédication et dans l’exercice de nos responsabilités, nous mettrons l’accent sur ce qui, dans nos religions respectives, pousse à l’acceptation et au respect mutuels. Nous nous exprimerons clairement et publiquement contre tout ce qui promeut l’intolérance et la discrimination, et le combattrons si nécessaire.

Nous ferons tout ce que nous pourrons pour nous opposer à toute forme de discours ou de crimes de haine, que cela prenne la forme de l’antisémitisme, de l’islamophobie ou d’attaques contre les chrétiens ou toute autre religion. Nous reconnaissons que nous avons une responsabilité particulière d’agir quand ces actions sont présentées comme ayant une justification religieuse.

Dans une société de tolérance, chacun à le droit de promouvoir sa foi et de la manifester.

Ceci comprend le fait de montrer à l’extérieur des symboles religieux, de porter un costume ou d’autres attributs religieux, d’établir des écoles pour l’éducation des générations nouvelles, et de construire des lieux de culte conformes à la tradition de chaque religion. (…) ces formes de présence sur la place publique impliquent le devoir de respecter les droits et la sensibilité de ceux qui ne partagent pas notre religion.

(…) le Conseil des Leaders Religieux en Belgique affirme son plein attachement aux principes essentiels de notre responsabilité citoyenne et de notre droit constitutionnel démocratique, (…) nous sollicitons aussi les autorités publiques à tous les niveaux à privilégier la voie de la concertation plutôt que celle des interdits."

Lire toute la déclaration :
http://vivreensemble.blogs.lalibre.be/archive/2010/09/11/declaration-du-belgian-council-of-religious-leaders.html


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 178 / 629231

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Belgique  Suivre la vie du site Dialogue   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.26 + AHUNTSIC

Creative Commons License