missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be

« Un prêtre officiellement en Arabie »

Relais Pères Blancs Maghreb N°008 Octobre 2009
dimanche 6 décembre 2009 par Webmaster

P. Jean Fontaine, Tunis
J’ai dit ma préférence pour l’égalité
plutôt que la tolérance
et pour le respect de la différence
plutôt que le rabâchage des points communs.

Jusqu’il y a quelques années les prêtres qui voulaient se rendre en Arabie Saoudite devaient le faire sans décliner leur fonction. Or voici que l’Union des radios et télévisions arabes m’a invité à assister à son assemblée générale qui se tenait à Djeddah. Il s’agissait, précisément, de participer à un débat télévisé sur le rôle des moyens audio-visuels pour diffuser les dénominateurs communs aux grandes religions.

Les intervenants de l’émission étaient le P.D.G. de l’administration des deux mosquées de la Mekke et Médine (un cheikh saoudien), le secrétaire général de l’organisation du congres musulman (Turc), le secrétaire général de l’académie internationale de droit musulman (Tunisien), le directeur général des affaires musulmanes au ministère des affaires étrangères saoudien et le coordinateur général du dialogue des cultures au sein de l’union européenne (Italien).

Si réel débat il n’y a pas eu, en revanche, on m’accorda deux fois la parole. J’ai montré la progression possible entre la convivialité, la connaissance mutuelle, le respect réciproque et l’amour, insistant sur le fait que seul Dieu est l’absolu et que toutes les religions sont caduques, donc sujettes à disparaître . Je montrais aussi le rôle de la langue, en citant le Coran, et de l’histoire. J’ai dit ma préférence pour l’égalité plutôt que la tolérance et pour le respect de la différence plutôt que le rabâchage des points communs.

Dès la fin de l’enregistrement, la directrice saoudienne de la radio nationale dit vouloir m’interviewer le soir même en direct pendant une heure. C’était une grand-mère délicieuse, cultivée, décontractée. N’hésitant pas à fumer.

L’échange était partagé par deux intervenants au téléphone : la responsable de l’émission qui était à Médine (450 km) et un professeur d’histoire qui était sur la côte du Golfe. Ça s’est bien passé. Au début, elle m’a demandé de résumer mon itinéraire en Tunisie. A la fin, elle a parlé des prises de position du Vatican. Là les trois ont été surpris de m’entendre leur dire que le Vatican était un pouvoir comme tous les autres et qu’il ne pouvait proposer des innovations que sur la pression de la base.

Outre les représentants des radios et télévisions officielles du monde arabe, il y avait aussi ceux des chaînes privées, ainsi que des observateurs occidentaux. Ce fut l’occasion de conversations intéressantes. L’un sème...

Jean Fontaine
Le dernier ouvrage de notre confrère, publié en 2009, présente un répertoire détaille de ce qui, en français ou en arabe, a été publié comme roman depuis un siècle.
 

« Le Roman tunisien à 100 ans (1906-2006) »

de Jean Fontaine,

Arabesques Editions, 2009, pp 263.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 287 / 636267

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Afrique  Suivre la vie du site Tunisie   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.26 + AHUNTSIC

Creative Commons License