missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be

Carême et Esprit missionnaire

Nuntiuncula N°654 Janvier - Février 2009
jeudi 26 février 2009 par André-L. Simonart
NUNTIUNCULA

Editorial

Les journaux et la télévision nous informent quotidiennement des répercussions chez nous de la crise. Ils nous parlent aussi du climat d’indécision politique dans lequel stagne le pays. Tout cela tend à générer, de manière plus ou moins consciente, un sentiment d’insécurité, d’anxiété et de peur de l’avenir. Il arrive, hélas, que ces sentiments se traduisent aussi par une méfiance accrue, sinon un rejet, des étrangers.

Chez nous le Conseil général nous a prié de revoir notre budget à la baisse : - 5%. Il a eu la bienveillance de nous suggérer des pistes pour augmenter nos recettes et pour diminuer nos dépenses. Nous avons accueilli cette requête du Conseil positivement. En communauté nous avons réfléchi à ce que nous allons faire. Lundi, 16 février, les économes locaux se sont réunis avec Jo, l’économe du secteur, et le lendemain le Conseil financier s’est penché sur le sujet.

Il serait dommage que les choses en restent là, qu’elles se limitent à boire de l’eau du robinet et à économiser un peu d’électricité ou du chauffage. Peut être le Carême nous aidera-t-il à vivre ce qui nous est imposé par la crise librement, avec souci de solidarité, dans un esprit missionnaire.


Aussi la Parole de Vie pour notre temps de préparation à Pâques pourrait-elle être celle du prophète Michée :
"On t’a fait savoir, homme, ce qui est bien, ce que le Seigneur réclame de toi :
Pratiquer la justice
Aimer avec tendresse
Marcher humblement avec ton Dieu."
(Mi 6,8)

- Pratiquer la justice, c’est vouloir que l’autre soit.

Varillon disait à ce propos : « Il faut vouloir positivement que l’autre existe vraiment au sens fort du mot exister. Or nous passons notre temps à l’annuler, à lui dire : « Sors un peu de mon chemin ! » A chacun d’entrer dans les détails… Si vous croyez que ce n’est pas un meurtre que de laisser mourir des gens dans des taudis, si vous croyez que ce n’est pas un meurtre pour les Européens que de conclure des marchés avec des pays sous-développés de telle sorte que ces pays ne peuvent pas se développer ! Ce péché est là, sur tous les plans. Mais il commence dans nos modestes relations communautaires. » (« Une vie selon l’Évangile », p.85).

- Aimer avec tendresse.

Saint Paul dans ses lettres s’ingénue à décliner les synonymes de l’amour fraternel en communauté :

  • Aux Romains « Soyez accueillants les uns pour les autres, avertissez-vous les uns les autres, regardez les autres comme plus méritants que vous. » (Rom.15,7.14 et 12,10).
  • Aux Galates : « Mettez-vous au service les uns des autres, et portez les fardeaux les uns des autres. » (Gal 5,13 et 6,2).
  • Aux Thessaloniciens : « Faites-vous du bien les uns aux autres. » (1 Th 5,15)
  • Aux Colossiens : « Pardonnez-vous les uns aux autres : le Seigneur vous a pardonné, faites de même à votre tour. » (Col 3,13).

Encore l’autre jour j’ai été frappé combien de personnes dans notre entourage souffrent de solitude, sont avides de trouver quelqu’un avec qui parler. Y aurait-il là une piste pour une résolution de Carême ?

- Marcher humblement avec ton Dieu.

Ce sera peut-être se mettre à l’écoute de la Parole de Dieu pour accueillir une présence de Dieu, pour vivre une communion et aller à la rencontre de l’autre le cœur brûlant comme les disciples d’Emmaüs s’en retournant ce soir-là à Jérusalem.

Bonne préparation à Pâques.
André-Léon Simonart

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 136 / 609940

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Belgique  Suivre la vie du site Croire aujourd’hui   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.21 + AHUNTSIC

Creative Commons License