missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be
Témoignage

Voilà ma Foi

E. Bladt, M.Afr.
lundi 8 avril 2019 par E. Bladt, Webmaster
« SI J’AVAIS VOULU… »
Coran 5 : 48
 
 

Pas seulement l’article de Mgr Bonny dans le journal chrétien TERTIO du 2.1.2019, mais aussi la vie dans nos sociétés occidentales m’ont encouragé à m’interroger sur ma foi chrétienne. Beaucoup se perdent dans notre monde multi-religieux, multi-culturel ou multi-racial. Mon expérience de vie durant 50 ans en milieu musulman m’a fait réfléchir beaucoup. Moi-aussi, je me dois des réponses à mes questions portant sur ‘Foi’, ‘religion’ ou ‘Dieu’…

NOSTRA AETATE

Un passage dans le document conciliaire NOSTRA AETATE, qui traite sur nos relations avec les religions, m’a depuis longtemps mis sur une piste qui me satisfait maintenant. « Les hommes attendent des diverses religions la réponse aux énigmes cachés de la condition humaine, qui, hier comme aujourd’hui, agitent profondément le cœur humain : Qu’est-ce que l’homme ? Quel est le but et le sens de la vie ? Qu’est-ce que le bien et qu’est-ce que le péché ? Quels sont l’origine et le but de la souffrance ? Quelle est la voie pour parvenir au vrai bonheur ? Qu’est-ce que la mort, le jugement et la rétribution après la mort ? Qu’est-ce, enfin, que le mystère dernier et ineffable qui embrasse notre existence d’où nous tirons notre origine et vers lequel nous tendons ? » (Nostra Aetate, 1) Beaucoup de religions, de sectes, de philosophies, même des incroyants, des croyants ‘autrement’, des marxistes, tous se posent les mêmes questions. Il y a actuellement beaucoup de personnes ‘qui cherchent’, comme on dit. En tant que chrétien, je veux les respecter tous. Mais j’attends d’eux aussi qu’ils respectent ma foi chrétienne. Je lis dans le Coran : « Dieu est unique ». Cette expression est formidable : cela signifie pour moi que toutes les différences sont les fruits de l’histoire des hommes. « Dieu est unique » mais l’histoire des ‘recherches’ est tellement divergente.

DIEU : PÈRE, FILS ET ESPRIT.

Comme chrétien, je confesse que ‘Dieu est Amour’. Comme ‘Père’, Il est l’origine ; comme ‘Fils’ il est homme et la révélation du divin ; comme ‘Esprit’, Il vient nous animer, nous donner une âme, une direction pour devenir ce à quoi je suis appelé : ‘créé à l’image de Dieu’. Je lis dans le Coran : « Si j’avais voulu, j’aurais fait de vous une seule nation. » (5 : 48) Et encore : « Dans votre différence doit régner la miséricorde de Dieu. »

Un père franciscain, d’origine marocaine, né dans l’islam mais, séduit au cours de sa vie par ce Jésus de Nazareth, me donnait après une conférence à Paris, un texte pris dans la tradition islamique (Ahadith Qudsiyya) et qu’il priait avec sa famille qu’il ne pouvait rencontrer qu’en Europe :

  « Mon Dieu, donne-moi de t’aimer
et d’aimer tous ceux dont l’amour me rapproche de toi.
Mon Dieu, tout ce que j’aime et que tu me donnes
fais-en pour moi une force pour aimer ce que tu aimes.
Mon Dieu, si tu me prives de tout ce que j’aime,
fais-en un vide pour que j’aime ce que tu aimes. »

JESUS, L’HOMME DES RENCONTRES

50 ans de vie et de travail dans des pays maghrébins m’ont donné l’occasion de vivre certaines rencontres les mains ouvertes car leur beauté m’a été tout simplement donnée.

Ainsi, à la fin d’une visite chez une famille dans un quartier populaire de Tunis, la mère de famille me disait : « Attends un peu, je t’apporterai quelques galettes (qu’elle fait elle-même pour toute la famille) ». En effet, elle revient avec ces galettes et me dit : « Quand tu mangeras ces galettes chez les Sœurs (j’étais sur le point d’y célébrer l’eucharistie), je mangerai ici les mêmes galettes avec mes enfants. J’ai vu cela à la T.V. Quand vous, chrétiens, vous priez, vous mangez du pain. N’oubliez pas, quand vous mangerez ce pain chez les Sœurs, je mangerai ici le même pain avec mes enfants.  » Voilà, cet événement, je l’appelle ‘Dieu’. Elle, une femme musulmane, tunisienne, mère de famille, et moi un belge, un flamand, un chrétien et en plus un ‘missionnaire d’Afrique’. Quelle union spirituelle ! Comment est-ce possible ?

Dans une autre famille, on organise une veillée du soir dans la cour de la maison. Le fils aîné ira subir un examen d’entrée en secondaire. J’étais entouré d’enfants, de mamans, d’hommes et …des chanteurs de la mosquée. Jusqu’en pleine nuit, j’entendais chanter le coran et les 99 ‘plus beaux noms de Dieu’. Un moment donné, je vois la mère de famille fouiller dans un tiroir. Apparemment, elle cherchait quelque chose. Après quelques instants, elle revient vers moi et me pousse un bout de papier dans la main. Discrètement, j’ouvre le papier et je vois écrit au crayon et en arabe, le texte de mon ‘Notre Père’.

Vous, lecteurs de cet article, pensez ce que vous voulez, mais voilà ma Foi. Encore un événement que je n’ai qu’à accueillir. Voilà Dieu, au cœur des hommes. Quand je parle de Dieu, de la Foi, de la Religion, alors je parle de la vie, de l’homme, de la société humaine.

DEBAPTISATION

C’est en revenant en Belgique, que je fais connaissance du mot ‘débaptisation’. Pour moi, cela me semble ‘insensé’. Ces hommes n’ont jamais été ‘chrétiens’. Ils n’ont jamais mis les pieds dans le ‘Royaume de Dieu’. Ces gens-là, savent-ils ce que signifie ‘Eglise’ ? L’Eglise n’est pas un club de ping-pong où l’on s’inscrit et, un jour, on la quitte. L’Eglise est ‘communion d’hommes’, qui, ensemble, avec Jésus, par Lui et en Lui, veut louer Dieu et Lui rendre grâce. ‘Foi’ a à voir avec sens, couleur, contenue de la Vie.

Jésus Christ est la figure centrale de cette expérience…pas l’Eglise.

Mais voilà justement mon choix. Je réussis ou j’échoue. Mais un échec n’est jamais une fin. Je pense ici à un mystique musulman, à qui l’on demande : ‘ Que signifie pour vous, quand un croyant de l’Islam quitte sa religion pour devenir chrétien ? Sa réponse est surprenante et extraordinaire : « Il sort du sein de Dieu pour retourner dans le sein de Dieu.  » Dans le même raisonnement, je repense à la réflexion d’un jésuite africain : « Les missionnaires occidentaux nous ont prêché l’Eglise, mais pas Jésus- Christ. »

J’ai compassion des hommes qui ne savent plus situer la ‘religion’ ou ‘la foi’ dans leur vie.

  Eric Bladt, Mafr.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 153 / 858586

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Témoignages - Actualités   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.28 + AHUNTSIC

Creative Commons License