missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be

La béatification : une responsabilité

Mini-lien n°481
lundi 4 février 2019 par Webmaster

L’ Église d’Algérie a failli disparaître plusieurs fois : à l’indépendance, lors des nationalisations et lors des attentats successifs. L’intuition du Cardinal Duval et de Mgr Teissier, a été de dire : « Nos locaux, au lieu de rester vides, mettons-les au service des gens [1] » « Nos locaux doivent devenir des plateformes de service et de rencontre », disait aussi Pierre Claverie. Et du coup, les églises, les presbytères et les communautés devenaient des lieux de vie, de service et d’animation. Cette Église s’est vraiment mise au service et a noué de très grandes amitiés avec beaucoup d’Algériens.

Dans l’Église on ne béatifie pas n’importe qui. On observe la vie mais là, ‘le sang versé’ accélère les choses. Qu’est-ce qu’il y a eu dans la vie de ces religieux et religieuses qui fait qu’ils ont été béatifiés ? Certains ont fait des études de théologie, d’islamologie mais tous ont dit la même chose qui tient en une phrase : « Je choisis librement de rester dans le pays malgré le risque, par fidélité au Christ, à l’Evangile et à ce peuple algérien. » Ce n’est pas le fait qu’ils ont été tués qui compte, ce qui compte c’est qu’ils sont restés par amour.

Pourquoi les évêques ont-ils demandé cette béatification ? : « Parce que, c’est un exemple pour aujourd’hui. » D’où la parution de cet ouvrage de Jean-Jacques Pérennès : « Pierre Claverie, La fécondité d’une vie donnée ´ [2]. » Déjà en librairie ce sont des dizaines et des dizaines d’ouvrages que l’on trouve sur les consoles, sans parler de la presse écrite de tout bord ; le film : « Des Hommes et des Dieux » a été regardé par des millions de personnes dans une France laïque ; la pièce de théâtre d’Adrien Candiard : « Pierre et Mohammed », créée au Festival d’Avignon a dépassé les 1200 représentations. On la joue devant des publics musulmans, ce qui montre qu’il y a une fécondité évidente et qui veut dire que l’amitié est possible. C’est un message pour notre temps : écouter, rencontrer et ne pas avoir peur de l’autre.

En Algérie, il est significatif que les autorités aient accepté que pour cette béatification, 1200 personnes se déplacent. Donc les autorités algériennes ont accepté et c’est un message qui est fort. L’Algérie reconnaît qu’ils sont morts par amitié pour ce pays. Les évêques, dans leur communiqué annonçant la béatification, disaient : « Pour nous, nous ne voulons pas distinguer nos martyrs des 150 000 morts algériens, nous voulons souligner l’amitié que nous voulons garder avec ce pays. » Ce n’est donc pas une béatification qui accuse les musulmans, au contraire. Il est à espérer que ce soit la même chose en France et en Europe où l’on a peur des migrants. C’est une invitation à ‘ne pas avoir peur’, disait saint Jean-Paul II. Ne soyons pas naïfs, ce n’est pas simple, mais il faut construire et oser la rencontre qui peut être très enrichissante.

Pour plusieurs d’entre nous, il est étonnant de béatifier quelqu’un avec qui on a réfléchi, travaillé et fait la vaisselle, fait des promenades et des réunions et participé à des retraites. Souvent on béatifie quelqu’un qui a fondé un mouvement ou une congrégation au XIXe siècle. Là ce sont des contemporains avec lesquels nous avons vécu. Les apôtres disaient : « ce que nous avons vu et entendu, nous vous l’annonçons à vous aussi, pour que, vous aussi, vous soyez en communion avec nous… » Il y a un peu de cela pour nous.

La béatification montre la fécondité de ces vies données, et cette fécondité montre la responsabilité de l’Église d’aujourd’hui et de demain.

  Bernard Lefebvre, M.Afr.

[1Je me suis inspiré de l’interview du 8/12/2018 de Jean-Jacques Pérennès sur KTO.

[2Jean-Jacques Pérennès, Pierre Claverie, La fécondité d’une vie donnée, Cerf 2018.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 63 / 799967

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Témoignages - Actualités   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.28 + AHUNTSIC

Creative Commons License