missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be
150e Anniversaire des Missionnaires d’Afrique

La mission est bien une affaire d’amour

Mgr Paul Desfarges
lundi 31 décembre 2018 par Webmaster

150e anniversaire de la fondation des Missionnaires d’Afrique

Homélie de Mgr Paul Desfarges, Archevêque d’Alger,
8e successeur du Cardinal Lavigerie

La Marsa, 16 décembre 2018

Il y a cent cinquante ans, un Apôtre lançait sur les routes de toute l’Afrique des missionnaires pour l’Afrique entière.

Frères et sœurs, missionnaires d’Afrique, grâce vous est faite aujourd’hui de redire oui à la grâce du premier amour. Car la mission est une histoire d’amour , elle n’est qu’une histoire d’amour. C’est la bonne nouvelle annoncée aux pauvres. Nos 19 frères et sœurs béatifiés en Algérie nous l’ont rappelé il y a une semaine.

Pour retrouver ce premier amour, il nous faut nous tourner vers le premier missionnaire, c’est-à-dire le premier envoyé, Jésus le Christ. Il est l’Envoyé du Père. Il est Celui qui vient. Qu’est-ce qu’il vient faire ? Nous donner des règles de conduite ? Non ! Il vient nous dire : n’ayez pas peur, Dieu est Père, il est mon Père et votre Père. Chacune, chacun d’entre vous est vraiment mon frère, ma sœur. Ainsi nous pouvons tous devenir des missionnaires de son Amour.

Le Cardinal Lavigerie, votre fondateur disait :

  • « Vous aurez pour eux, (il parlait alors des Africains) le respect et la charité que donne la foi. Vous donnerez à tous la preuve par vos paroles et par vos actes que vous les aimez comme des frères ».

Il disait aussi :

  • « La charité c’est l’arme maîtresse, celle qui pénètre les cœurs et y fait des blessures de vie éternelle. Que ce soit là le secret de votre action : aimez… ».

Saint Augustin ne disait pas autre chose : « Pour nous, vivre c’est aimer ».

Ce fut le secret de la vie de Jésus résumé dans cette phrase de l’Evangile de Jean : « Ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, il les aima jusqu’à l’extrême ». C’est ce chemin d’amour qu’ont suivi nos bienheureux d’Algérie, au nombre desquels se trouvent 4 Pères Blancs : Charles, Alain, Jean et Christian. C’est sur ce chemin que vous marchez et que nous sommes tous appelés à avancer et à grandir.

Le bienheureux Christian Chessel, peu de temps avant son ordination, écrivait à sa famille :

  « Devenir prêtre missionnaire, c’est être appelé à témoigner plus particulièrement de cet aspect universel de la mission de l’Eglise : se faire proche de ceux qui sont loin que ce soit géographiquement ou spirituellement, pour dire à tous qu’en Jésus Christ, Dieu s’est à jamais fait proche de l’homme, jusqu’à devenir l’un de nous ; il s’est fait proche de tous, hommes et femmes de toute race, langue, peuple, culture, dans une telle proximité d’amour et de vie qu’elle nous ouvre à jamais le chemin d’une communion d’amour avec Dieu . »

La mission est bien une affaire d’amour. C’est l’amour qui habite le cœur de Saint Paul quand il dit : « C’est une nécessité pour moi, et malheur à moi si je n’annonce pas l’Evangile » (1Cor 9,16). Mère Marie Salomé, votre fondatrice, chères Sœurs Blanches, disait : « Permettez-moi d’exprimer un dernier souhait pour vous, mes chères sœurs, que j’ai si tendrement aimées et pour qui je prierai toujours, même au Ciel. Que chacune de vous, à chaque instant de sa vie, dans chacune de ses actions et en toute sincérité, puisse appliquer à soi-même ces paroles de saint Paul : "La charité du Christ me presse-t-elle ? ».

En mission, à la suite de Jésus, comme Saint Paul vous avez voulu, frères et sœurs, et vous voulez vous faire tout à tous. Là où vous êtes envoyés, vous apprenez la langue, les langues, la culture. Vous devenez arabes avec les arabes, berbères avec les berbères. Les premiers Pères Blancs, les premières Sœurs Blanches se sont faites africaines avec les africaines. Et vous êtes là maintenant, frères et sœurs de l’Afrique sub-saharienne, fruits de la mission et missionnaires dans les pays où vous continuez d’être envoyés.

Vos vies frères et sœurs, Pères Blancs, Sœurs Blanches, font que l’« aujourd’hui » dont parle l’Evangile que nous avons lu, n’a pas vieilli d’une seconde. Cet « aujourd’hui » que prononce Jésus, vos vies l’actualisent sur tout ce grand continent Africain. « La Bonne nouvelle est annoncée aux pauvres, aux captifs la délivrance… ».

Plusieurs d’entre vous ont pu participer à la béatification des 19 nouveaux bienheureux martyrs d’Algérie, martyrs du plus grand amour dont nos quatre frères Pères Blancs. Pourquoi seulement eux, seulement quatre ? On se rappelle de la parole de l’Evangile : « Certains sont pris d’autre laissés » (Mt 24, 40-41). Mais dans la longue histoire des 150 années de témoignage des Pères Blancs et des Sœurs Blanches, l’Eglise aurait pu en béatifier bien d’autres. Celles et ceux qui ont été victimes de l’hostilité, du rejet. Ceux et celles, nombreux, que la maladie a épuisé. Mais tous ceux d’hier et d’aujourd’hui comme nos bienheureux d’Algérie, avaient donné leur vie à Dieu et cette vie ils la dépensaient au service des autres.

Le Cardinal Lavigerie vous disait encore :

  • « Le dévouement est la fleur du zèle, et le zèle (être un homme de feu) est la fleur de la charité. Il fait qu’on est « tout à tous » parce qu’on a dit au Dieu de tous : « Totus tuus sum ego » ».

Le Cardinal reprend ainsi ce que nous disait Saint Paul. C’est le chemin de la mission.

Un des messages importants de la vie de nos bienheureux est celui de la sainteté ordinaire, non pas celle de ceux qui seraient sans défaut, mais celle de gens simples et fraternels dont le cœur de la vie est la relation à l’autre. Le Pape a parlé de la sainteté de la porte d’à-côté, de ceux qui ouvrent leur porte, qui vont frapper à la porte de l’autre et, comme le dit le Saint Père, la sainteté de celui qui « sait voir la sainteté de son frère et s’en nourrit ». Demandons à nos Bienheureux de recevoir aujourd’hui cette grâce.

Cher Père Cardinal Lavigerie, chère Mère Marie Salomé, et vous tous, vous toutes, Pères Blancs, Sœurs Blanches rassemblés dans la Communion des Saints, priez pour nous, pour que nous recevions et accueillions la grâce de devenir des saints, de saints apôtres, de saints missionnaires.

  + Paul Desfarges

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 64 / 834753

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Afrique  Suivre la vie du site Tunisie   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.28 + AHUNTSIC

Creative Commons License