missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be

Forum Islamo-Chrétien

Rome, 4-5-6 novembre 2008.
jeudi 13 novembre 2008 par G.Verbist, mafr.

Le 11 octobre 2007, depuis Amman (Jordanie),
138 théologiens et religieux musulmans ont adressé
une LETTRE au pape Benoît XVI et
à une trentaine d’autres chefs d’Eglises et communautés chrétiennes du monde.
C’était un APPEL au DIALOGUE.

Réactions à cette lettre d’Eglises et communautés chrétiennes


- 1 / Le Pisai de Rome a dit aussitôt « être frappé par la largeur des horizons du texte… et par le caractère fondamental du propos : Dieu et l’homme ».

- 2 / Lors de la RENCONTRE interreligieuse (organisée par St. Egidio) à Naples les 21, 22,23 octobre 2007, les responsables chrétiens présents ont étudié la possibilité d’une réponse commune à cette lettre.

- 3 / Le 19 novembre 2007 le Pape a répondu en invitant une délégation à venir le rencontrer à Rome et pour une réunion de travail avec le Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux.

- 4 / En février 2008 le Conseil œcuménique des Eglises de Genève (COE qui rassemble 349 Eglises de 110 pays) a rédigé une réponse « Apprendre ensemble à explorer l’amour ».

- 5 / En avril 2008, le patriarche orthodoxe Alexis de Moscou répond à la lettre. « Les chrétiens et les musulmans ont beaucoup d’objectifs communs et nous pouvons unir nos efforts pour les atteindre… Ils rappellent à l’humanité la présence de Dieu et la dimension spirituelle de l’homme et de l’univers… »

- 6 / Il y a eu une rencontre en juillet 2008 à Yale (USA) dirigée par le théologien protestant Miroslav Volf.

- 7 / La Conférence de Madrid sur le dialogue entre religions du 16 au 18 juillet, une initiative de la Ligue musulmane mondiale.

- 8 / Une Conférence du 12 au 15 octobre 2008 à Cambridge (Royaume-Uni) à l’invitation du Dr. Williams Rouvan (anglican).

- 9 / Le COE, l’Alliance évangélique mondiale et l’Eglise catholique romaine, ont organisé un colloque du 18 au 20 octobre 2008 à Chavannes-de-Bogis (Genève-Suisse). Le but : envisager des moyens de définir une conception théologique chrétienne du dialogue avec l’islam et de déterminer quels sont les thèmes théologiques se rapportant à l’identité chrétienne vis-à-vis de l’islam.

- 10 / Conférence islamo-chrétienne tenue à Malines-Bruxelles du 20 au 23 octobre 2008 . Thème : Etre citoyens européens et croyants : chrétiens et musulmans comme partenaires dans les sociétés européennes. Déclaration commune finale : chrétiens et musulmans se reconnaissent « appelés à travailler main dans la main avec l’Etat auquel nous appartenons selon les modalités les plus appropriées ». Ils se disent convaincus que les communautés religieuses et l’Etat doivent construire ensemble le bien commun ».

Le nombre de réunions organisées par les chrétiens, mais chacun de son côté (COE, le KEK, les catholiques, les anglicans, etc...) Quelle dispersion ! Une seule réunion organisée par les musulmans eux-mêmes, à Madrid, en juillet 2008.
Le FORUM Catholico-Musulman, à Rome,


4-5-6 novembre 2008.

Thème : « Amour de Dieu et amour du prochain »

Ce Forum a été crée par le Conseil pontifical pour le Dialogue interreligieux et par des autorités musulmanes, à la suite de la lettre des 138 personnalités de l’Islam. Le thème a été choisi par les deux délégations.

Lieu : Université pontificale grégorienne de Rome.

Participants : 29 représentants de chaque religion.

Les délégations :

Parmi les catholiques : le cardinal Jean-Louis Tauran (président du Conseil pontifical) ; le père Miguel Ayuso (directeur du PISAI) ; père Félix Körner (Univ. Grégorienne) ; deux pères blancs : père Jean-Marie Gaudeul (Paris) et père Richard Nyombi (Uganda) ; père Christian Troll, sj. ; père Samir Khalil, sj.(Liban) ; un évêque chaldéen d’Irak ; le vicaire apostolique d’Arabie Saoudite, trois femmes, et d’autres...

Père Jean-Marie Gaudeul et Père Richard Nnyombi

Parmi les musulmans : Mustafa Ceric, grand mufti de Bosnie-Herzégovine ; l’anglais Abdal Murad Winter ; le libyen Aref Ali Nayed ; le turc Ibrahim Kalin ; professeur Seyyed Hossein Nasr, chiite (Washington) ; l’ayatollah chiite Seyyed Mostafa Damad (Téhéran, Iran) ; Tariq Ramadan, intellectuel (Suisse) ; deux femmes musulmanes et d’autres...

Programme :

  • le 4 : proposé par les musulmans : Fondements théologiques et spirituels.
  • le 5 : proposé par la partie catholique : La dignité humaine et le respect mutuel.
  • le 6 : Audience chez le pape ; grand colloque public ; déclaration commune.

La règle du silence, imposée par le cardinal Jean-Louis Tauran à l’ensemble des participants durant toute la semaine a été vraiment respectée.

La partie catholique a ouvert la séance : présentation des fondements spirituels de l’amour de Dieu et du prochain pour les chrétiens, par Luis Ferrer, sj. Du côté musulman, c’est le docteur Aref Ali Nayed (libyen, ancien prof du PISAI) qui a parlé au nom des musulmans. Ensuite il y a eu le dialogue.

Tous les intervenants étaient d’accord pour reconnaître l’exceptionnel sérieux des débats.“Nous avons bien observé une vraie convergence entre nous sur les relations entre foi et raison” (Seyyed Hossein Nasr). “ Il y a eu une vraie écoute. Nous nous sommes parlé franchement, avec charité, ou, comme nous disons, miséricorde.” (Un musulman)

Les points qui fâchent

La question était posée du manque de libertés religieuses en monde arabe. L’intervention de l’archevêque d’Alep en Syrie était très dure.
De leur côté, les musulmans ont évoqué leur difficulté avec un prosélytisme chrétien jugé trop agressif.

La liberté religieuse

est l’ un des principaux nœuds dans les relations aujourd’hui entre catholiques et musulmans. Le Pape a rappelé la “règle d’or” dans le Coran : “Ne fais pas à l’autre ce que tu ne voudrais pas que l’on te fasse”. Benoît XVI reflète ainsi les préoccupations de l’Eglise vis-à-vis de ses minorités en monde musulman.

Les deux religions n’ont pas le même rapport à la modernité, a dit Seyyed Hossein Nasr.” Nous ne pouvons autoriser un prosélytisme agressif dans nos régions, qui va détruire notre foi au nom de la liberté” a répondu au Pape Seyyed Nasr. Le grand mufti de Bosnie-Herzégovine a parlé en termes douloureux de l’extermination d’une partie de son peuple (par des Serbes chrétiens !)

La liberté de culte

un point discuté jusqu’à la dernière minute. Grâce au mufti de Bosnie, qui a expliqué qu’il fallait aussi le faire pour les musulmans qui vivent en Europe, les catholiques ont eu gain de cause.

Discours de Benoît XVI (extraits)

“ Le nom de Dieu ne peut être qu’un nom de paix et de fraternité, de justice et d’amour. Nous devons montrer, avec nos propres mots et avant tout par nos actions, que le message de nos religions est infailliblement un message d’harmonie et de compréhension réciproque. Il est essentiel que nous le fassions parce que dans le cas contraire, nous réduirons non seulement la crédibilité et l’efficacité de notre dialogue, mais aussi de nos religions.”

“ Le thème du Forum ’ L’amour pour Dieu, l’amour pour son prochain’ souligne d’autant plus les fondements théologiques et spirituels d’un enseignement central dans nos religions respectives.”

“ Dieu nous appelle à aider les victimes de la maladie, de la famine, de la pauvreté, de l’injustice et de la violence.”

“ ... nous devrions coopérer dans le cadre du respect pour la dignité humaine et de ses droits fondamentaux, d’autant plus que nos visions anthropologiques et nos théologies le justifient sous différentes formes ... œuvrons ensemble pour la défense et la promotion des valeurs morales qui font partie de notre héritage commun.”

“ Joignons nos efforts ... pour surmonter tous nos malentendus et nos désaccords. Nous devons nous décider à surmonter les préjugés passés et à corriger la perception, souvent déformée, d’autrui, susceptibles d’engendrer encore aujourd’hui des difficultés dans nos rapports. Travaillons ensemble pour éduquer toutes les personnes, surtout les jeunes, à bâtir un avenir commun.”

Déclaration finale (texte synthèse)

- 1 – Pour les chrétiens, la source et l’exemple de l’amour d Dieu et du prochain est l’amour du Christ pour son Père, pour l’humanité et pour toute personne.
Pour les musulmans, l’amour est une puissance transcendante intemporelle qui guide et transforme mutuellement le regard humain.

- 2 – La vie humaine doit être préservée et honoré à toutes ses étapes.

- 3 – La personne a droit à une pleine reconnaissance de son identité et de sa liberté, ... de la part des communautés et gouvernements, appuyée par une législation civile.

- 4 – L’engagement à garantir la dignité humaine sur une base d’égalité aux hommes et aux femmes.

- 5 – Le droit de pratiquer sa religion en privé et en public.

- 6 – Les minorités religieuses ont droits à des lieux de culte et leurs symboles ne doivent pas être l’objet de moquerie.

- 7 – Nécessité d’une spiritualité nourrie par la prière.

- 8 – Aucune religion ni ses adeptes ne peuvent être exclus de la société.

- 10 – Promouvoir une information exacte sur la religion de l’autre.

- 11 – Renoncer à toute oppression, violence agressive, tout terrorisme (spécialement commis au nom de la religion).

- 12 – Travailler à un système éthique et travailler ensemble pour soulager la souffrance de ceux qui ont faim.

- 13 – Nécessité de former les jeunes dans leurs propres traditions religieuses et sur les autres cultures et religions.

- 14-15 – Etablir un comité catholico-musulman permanent. Un second forum aura lieu en 2010 dans un pays à majorité musulmane.

* * * * * *

TOUS LES PARTICIPANTS ont éprouvé de la gratitude envers Dieu pour le don de ce temps ensemble et pour leur échange enrichissant.

“ Sur le fond, aucune nouveauté. Nous avons essayé de voir concrètement comment le monde a besoin du religieux dans une société sécularisée, pour tisser la paix sociale.”

DOSSIER – décembre 2008
pour le GROUPE RENCONTRE,
par G.Verbist, mafr.
Ceux qui désirent le texte intégral de la déclaration finale peuvent le trouver sur le site des Pères Blancs de Rome, à la date du 6/11/2008. www.africamission-mafr.org
Gezamenlijke slotverklaring in het vlaams

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 504 / 644901

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Belgique  Suivre la vie du site Dialogue   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.26 + AHUNTSIC

Creative Commons License