missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be

Lignes de fracture N°96 Breuklijnen

Juillet/Août – Juli/Augustus 2015
mardi 25 août 2015 par Jef Vleugels

 En guise de conclusion

Au mois de mai j’ai eu l’occasion d’assister à une conférence de Jan De Cock et d’acheter son dernier livre. Son premier livre « Des prisons comme hôtels » était basé sur des contacts directs et parfois fort prolongés avec des prisonniers du monde entier. Le titre en néerlandais était plus concis : Hôtel Prison. Son nouveau livre, pas encore traduit, s’intitule « Hôtel Pardon ». L’auteur a repris ses voyages de par le monde, cette fois-ci pour rencontrer les victimes et pour découvrir leur capacité étonnante et bienfaisante de pardonner.
J’ai donc condensé et traduit ces quelques exemples qui montrent la force étonnante et guérissante du pardon.
J. V.

Référence à l’original :

Jan De Cock, “Hotel Pardon. Wereldverhalen over verzoening”, Lannoo, 2014, 344 blz.

“In woord en daad ijvert Jan De Cock, nooit aflatend en met al zijn talenten, voor de wenselijkheid van meer menselijkheid, in een wereldwijde maatschappij waarin vaak hardheid wordt verkozen boven hartelijkheid, samenloosheid boven samenleving. De verzoening van slachtoffers en misdadigers vereist een onvoorstelbaar fijngestemde mensenkennis, waarbij berouw en vergiffenis worden gemengd tot in elkaar vloeiende gevoelens van wederzijds begrip. In ieder mens schuilt een vonk van goedheid, ook al was die bijna gedoofd. Jan De Cock redt het vlammetje uit de verschroeiende haarden van haat en wraak. Meer dan moedig.”

Mark Eyskens, minister van Staat
 

Note explicative sur l’auteur, Jan De Cock (www.prisoninfo.org)

Foto : Lies Willaert VRT
  Si en tant qu’instituteur primaire Jan De Cock s’est laissé guider vers l’Amérique latine pour encadrer des enfants de la rue, il a également découvert là l’univers carcéral. Ses études de théologie sociale et son engagement dans des entreprises hospitalières en Afrique ont aussi tissé le fil rouge qui le rapproche des prisonniers. Actuellement, Jan travaille à mi-temps dans un hôpital à Anvers pour l’accompagnement de patients aux soins palliatifs. Il est ainsi disponible le reste du temps pour du bénévolat avec les prisonniers. Il participe également à l’asbl Within-Without-Walls qui collecte des fonds pour améliorer mondialement les situations avilissantes dans beaucoup de prisons et nous sensibilise à ce fait

.

Comment les Russes fêtent-ils leur libération ? Comment célébrer le nouvel an quand meurt votre compagnon de cellule ? Les Esquimaux sont-ils incarcérés dans des igloos ? Quel est le poids d’une chaîne entre les pieds d’un condamné à mort à Bangkok ? Comment calmer mille prisonniers en Inde ?

Qui a fabriqué les costumes pour le film Le Seigneur des Anneaux ? Combien de personnes peut-on enfermer dans une cellule de dix mètres carrés à Haïti ? Comment tomber enceinte derrière les barreaux en Australie ? Dans quelle prison trouve-t-on une école maternelle ?

Jan De Cock a parcouru le monde, de prison en prison, à la recherche de la vie derrière les barreaux. Il s’est rendu auprès des prisonniers par des températures qui variaient de + 45 à – 25 degrés, à travers la steppe et le désert, en bateau ou à vélo. Il a rencontré des chapardeurs, des pickpockets et des pirates de l’air. Pendant des jours ou des semaines, il a partagé la cellule de musiciens, de comédiens, de tueurs à gage, de mères qui avaient volé pour nourrir leurs enfants. Il a séjourné parmi des malades de la tuberculose et du sida, et il a vécu en compagnie des rats et des puces, des lézards et des sauterelles. Une histoire à contre-courant sur l’univers impitoyable et bouleversant des établissements pénitentiaires à travers le monde.

JPEG - 18.1 ko
 
JPEG - 33.4 ko

Cliquer pour agrandir


Compilateur/compositeur responsable : Jef Vleugels, rue Charles Degroux 118 – B-1040 Bruxelles


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 474 / 844694

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Belgique  Suivre la vie du site J.P.I.C.   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.28 + AHUNTSIC

Creative Commons License