missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be
Algérie

Une Algérienne nous parle du Pape François

RELAIS P.B. MAGHREB N°23 – Octobre 2014
mardi 7 octobre 2014 par Webmaster

Uniquement un grand monsieur est capable de devenir humble

Présente-toi, s’il te plait.

Je m’appelle Nacira, je suis Algérienne, j’ai fait des études de droit et je travaille dans l’administration.

Quels sont tes premiers souvenirs concernant les chrétiens ?

C’est par l’intermédiaire de mon père que j’ai entendu parler d’eux : quand il était petit il étudiait dans une zawiya (école coranique) qui à cette époque vivait de la charité, mais les dons pour la zawiya étaient rares ; alors, les prêtres s’occupaient de trouver des vivres et des vêtements pour les enfants de la zawiya. Mon père m’a raconté beaucoup de choses sur ces prêtres sans jamais rien dire de mauvais sur eux ! Voilà pourquoi dans ma tête un prêtre c’est quelqu’un de bien… alors que je n’ai connu aucun chrétien avant mes 30 ans !

Qui était le premier chrétien que tu as rencontré ?

Ma professeur de français : Odile et, après, son mari Dominique. Ce ne sont pas des prêtres mais des laïcs qui travaillaient à la restauration de la basilique Notre Dame d’Afrique à Alger. Nous sommes devenus des amis ! Et après ce couple j’ai rencontré des religieux … mais je ne comprenais pas trop quelle était leur fonction, ni comment je devais les aborder.

A présent tu collabores avec eux comme bénévole ?

Je fais régulièrement, depuis quatre ans, la permanence à la maison diocésaine d’Alger, mais déjà avant je rendais des services : démarches administratives, courses, etc. Et j’ai donné, dans le cadre de la Caritas, des cours d’arabe et d’histoire aux enfants des migrants. J’aime faire quelque chose pour ceux qui sont dans le besoin, pour les pauvres, et aussi parce que la maison diocésaine m’a beaucoup apporté ! C’est là que j’ai connu le P. Francis des Pères Blancs et nous avons beaucoup parlé ensemble !

Quand as-tu entendu parler de l’existence du « pape » ?

Avant ça ne m’intéressait pas. De temps en temps j’entendais ce que l’autre pape (Benoît XVI) disait… mais cela me laissait indifférente. Comme je suis musulmane je n’y prêtais pas une grande attention.

Mais le pape François, depuis qu’il a fait le premier discours, j’ai vu qu’il était très humble. Et c’est ça qui m’a plu : j’aimerais que tous les êtres humains soient aussi humbles que lui. Mais ce n’est pas facile, uniquement les grands peuvent le faire. En plus il a une grande fonction, mais ce n’est pas tout le monde qui sait lier grandeur et humilité. Il avait le choix entre ces deux attitudes et il a voulu être proche de tous. Le Pape est parmi ceux qui ont à leur disposition tous les moyens matériels et moraux, et il a choisi d’être avec les pauvres, avec les méprisés, avec ceux qui en ont besoin.

Il y a une parole ou un geste qui t’a particulièrement touchée ?

Il est parti à la rencontre des migrants clandestins à Lampedousa pour les voir, alors que même les autorités dont sont issus ces migrants ne s’occupent pas d’eux, mais le Pape est allé les visiter. Il a aussi dit que l’Eglise est ouverte pour tout le monde : ceux qui connaissent Dieu, ceux qui ne le connaissent pas… tout le monde est le bienvenu pour avoir, peut-être, une possibilité de se rapprocher de Dieu. Il n’a pas parlé en rejetant les personnes : le Pape a laissé les portes ouvertes à tout le monde. Tout le monde peut faire partie de cette Eglise-là. Il a dit que toute religion est vraie dans le cœur de celui qui la croit. Le Pape François n’est contre aucune religion. Et quand il a lavé et embrassé les pieds d’une musulmane dans la prison, c’est preuve que le Pape respecte tous les êtres humains. Le Pape n’a pas refusé de faire ce geste en voyant une musulmane devant lui. C’est parce qu’il respecte tout le monde. Il donne de l’importance à toute personne telle qu’elle est.

Tu savais que le Pape a réuni au Vatican le président Palestinien et le président Israélien pour prier pour la paix ?

S’il a fait cela il a fait plus que beaucoup de leaders arabes et musulmans qui n’ont rien fait. Le Pape au moins a essayé de faire quelque chose en priant Dieu, car le Pape ne fait rien sans penser à Dieu.

Mais tu es musulmane, comment ça se fait que tu as une image si haute d’un chrétien ? Certains de tes oulémas (savants) disent que les chrétiens ne vont pas au paradis, même s’ils sont bons…

Cette admiration n’est pas opposée à ma foi ! Dieu seul connaît qui Lui plait et qui Il rejette. Je vois que, selon mes principes, le Pape mérite le respect car il est cohérent entre ce qu’il dit et ce qu’il fait. J’évalue le Pape de cette manière ; quelque soit ta religion si tu fais le bien aux autres, quelque soit leur religion, leur race, etc., tu es un grand monsieur.

Si tu pouvais rencontrer le Pape face à face, qu’est-ce que tu lui dirais ?

Uniquement : « Je te respecte et je t’aime beaucoup ! ».


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 83 / 590628

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Afrique  Suivre la vie du site Algérie   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.21 + AHUNTSIC

Creative Commons License