missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be
Fête des jubilaires 2014

Faites comme Moi, dit Dieu, devenez hommes.

Chant d’oiseaux 01.08.2014
jeudi 28 août 2014 par E. Bladt, Webmaster

HOMELIE prononcé par Eric BLADT, jubilaire de 50 ans de sacerdoce vécus en Afrique du Nord.

Chers Frères,

Je lis dans l’évangile selon Saint Jean, aux chapitres 13 et 14 : « Comprenez-vous maintenant, ce que j’ai fait pour vous ? » ou encore : «  Plus tard, vous comprendrez !  » ou encore : « L’Esprit Saint, que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses et vous fera ressouvenir de tout ce que je vous ai dit. »

Oui, il nous a fallu beaucoup d’années et plusieurs expériences ( et ceci n’est pas encore terminé ), pour nous rapprocher de la véritable portée de la Bonne Nouvelle de Jésus Christ. Il a fallu du temps pour participer , d’une façon consciente, à l’aventure évangélique : le sens de Dieu et de l’homme, le sens de l’Eglise, le sens des réalités humaines selon le plan de Dieu. Il nous a fallu du temps pour être saisis par cela. Que Dieu est grand en Amour pour chacun de nous, et en même temps si humble en respectant mon rythme spirituel et même en s’abaissant jusqu’à mon rythme.

Ce qui compte en ce jour de jubilé, n’est pas ce que nous avons pu réaliser, cela n’a pas d’intérêt ( ne sommes-nous pas des ‘poteries sans valeur’ ? ), ce qui compte c’est l’Eglise, sacrement du Royaume de Dieu en ce monde. Je crois que la Mission, comme expression de l’amour fraternel universel, est l’épiphanie du message chrétien. C’est à travers lui que se manifeste la vérité de l’évangile.

Arrivé à l’âge adulte, pour ce qui me concerne, j’ai pris conscience que les Saints, comme Augustin, Charles de Foucauld, le concile Vatican II, nos évêques locaux, nos amis africains chrétiens ou non-chrétiens, nous ont fait grandir dans la foi et dans notre vocation.

Pour ma part, il y a quelques idées qui ont forgé en quelque sorte ma vie missionnaire. Permettez-moi d’en citer quelques unes.

- Paul VI, lors de l’ouverture d’une session du concile (7.12.1966), proclamait : « Nous aussi, nous plus que quiconque, nous avons le culte de l’homme. » et en 1971, ce même pape affirmait que « l’Eglise est par nature extatique, ce qui signifie qu’elle ne vit qu’à condition de sortir d’elle-même. » Chose curieuse, nous entendons aujourd’hui cette même idée de la bouche du pape François. En effet, l’Eglise vit avec et pour tous les hommes. C’est là où l’Eglise en Afrique du Nord cherchait tout le sens de sa présence. Le grand commandement du Christ, c’est l’amour fraternel. Saint Augustin m’a appris que l’amour fraternel est le chemin le plus sûr, le plus direct pour aller vers Dieu.

- Saint Jean-Paul II écrivait dans son encyclique ‘Redemptoris Missio’ : « L’Eglise s’adresse à l’homme dans l’entier respect de sa liberté : la mission ne restreint pas la liberté,mais elle la favorise. L’Eglise propose, elle n’impose rien. Elle respecte les personnes et les cultures, et elle s’arrête devant l’autel de la conscience. » Le même saint Jean-Paul II, en 1986, lors d’une visite ‘ad limina’ s’adressant à l’Eglise qui est en Afrique du Nord, disait : « Au fond, vous vivez ce que le concile dit de l’Eglise (notamment dans ‘Lumen Gentium’) : L’Eglise est sacrement, c.à.d. un signe et on ne demande pas à un signe de faire nombre. »

- Dans le décret ‘ Gaudium et Spes ‘, je peux lire : « En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’être associé au mystère pascal. » Oui, le mystère de Pâque, mort et résurrection de l’Homme-Dieu Jésus de Nazareth, est aussi le mystère de tout homme en ce monde. Les questions que l’homme se pose, sont les mêmes partout : Pourquoi vivre ? Pourquoi souffrir ? Pourquoi la mort ? Saint Augustin nous met sur la route d’une réponse : « Vivre, c’est aimer. » Jésus Christ est mort par amour pour ‘l’autre’. La vie de Jésus de Nazareth était animée par l’amour, car ‘Dieu est Amour’.

- Je lis aussi dans l’évangile selon Saint Jean : « La parole qui s’est faite homme, était la vraie lumière qui venait en ce monde et qui éclaire tout homme. Dans la Parole était la Vie et la Vie était lumière pour les hommes. » Ces pensées donnent un nouveau regard sur l’homme, que j’ai pu rencontrer. Vivre c’est aimer. Chaque homme est appelé à aimer. Chaque homme qui aime son prochain, porte en lui l’Esprit de Dieu, qui est Amour. « L’Esprit Saint, l’Esprit d’Amour, nour parle, aussi en dehors des limites visibles de l’Eglise. » (Lumen Gentium, 8) Nous avons vécu cela concrètement pendant et après l’incendie dans notre bibliothèque IBLA à Tunis en janvier 2010. Des non-chrétiens, nos voisins, des étudiants, des professeurs, la bibliothèque nationale, les archives de la République, ont tout mis en œuvre pour sauver une œuvre d’Eglise, et lui redonner vie. Pour moi, c’était la parabole du Bon Samaritain : c’est l’Eglise qui se trouvait dans le fossé.

« Dans ses relations humaines, nous apprenait le Cardinal Duval d’Alger, le missionnaire rencontre cet Amour de Dieu dans les familles : l’amour conjugal, l’amour familial, l’amour paternel et maternel, l’amour filial. Ajoutons encore l’amour de dévouement de beaucoup pour leur prochain. Oui, l’Amour est la plus haute valeur humaine ; elle est le fondement et la source de toutes les autres. »

« Faites comme Moi, dit Dieu, devenez hommes. »

Amen.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 240 / 653633

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Témoignages - Actualités   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.26 + AHUNTSIC

Creative Commons License