missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be

Lignes de fracture N°79 Breuklijnen

Février - Februari 2014
samedi 1er mars 2014 par J.V.

  M I S C E L L A N E A

RCA

« Il faut que la République centrafricaine soit un Etat laïc, que tous les citoyens soient égaux devant la loi (…) Il est du devoir de l’Etat de protéger ses ressortissants, chrétiens et musulmans ; cela n’appartient pas aux milices ou à des groupes armés » ont réaffirmé l’Archevêque de Bangui, S.Exc. Mgr Dieudonné Nzapalainga, et l’imam Oumar Kobine Layama, Président de la Communauté islamique centrafricaine

« Etre libre, on ne le dira jamais assez, c’est vouloir aussi la liberté de l’autre, pour celui qui ne pense pas comme soi. C’est ne respirer soi-même largement que si l’on est assuré que l’autre n’étouffe pas dans un cachot. »
(Gabriel Marcel)
 

LE VOTE SUR L’EUTHANASIE DES ENFANTS

Le 6 février une veillée de prière fut organisée en la Basilique de Koekelberg, sous la présidence de Mgr. Léonard, archevêque de Malines-Bruxelles. Assistance très nombreuse, et beaucoup de jeunes.

Objectif : « éveiller les consciences et provoquer un ultime débat public au moment où notre pays risque de se donner une législation étendant la possibilité de l’euthanasie à des personnes mineures. »

Déclaration : « Comme citoyens et comme chrétiens, nous respectons pleinement les procédures formelles de la démocratie parlementaire, mais nous jugeons qu’il ne suffit pas qu’une loi soit votée démocratiquement pour qu’elle soit automatiquement justifiée sur le plan social ou éthique. »

Le 13 février la Chambre des députés vota la loi : 86 voix pour, 44 voix contre et 12 abstentions. La loi de 2002 autorisant l’euthanasie est donc étendue aux mineurs d’âge, sous certaines conditions.

LA FOI CHRÉTIENNE, FREIN OU INCITATEUR À LA VIOLENCE

"Le premier élément de réflexion important à relever est que le rapport entre religion et violence commence dans la religion elle-même. Il y a donc là une interpellation lancée aux traditions religieuses elles-mêmes, amenées à s’écarter de l’idée selon laquelle la violence serait « extérieure » à la religion ou à la foi, telle une contamination venant du dehors.

La « croyance » de laquelle l’Eglise, entre autres, devrait se départir est que la foi produirait un rapport immédiat avec la douceur et la paix. La foi n’est pas une garantie protégeant a priori contre les pulsions et les actions violentes. Etant par essence ancrée dans les réalités humaines et concernée par elles, on peut considérer qu’aucune de ces réalités ne lui est étrangère.

La violence fait donc partie de la foi, qui est appelée en quelque sorte à « rendre des comptes » face à un phénomène qui n’est pas quelque chose d’extérieur à elle (« en face de »), mais d’abord en elle (« à l’intérieur de »).
Dans leur discours public, les chrétiens peuvent avoir tendance à se décrire comme « extérieurs » au monde qui les entoure, comme s’ils étaient « en face de » lui. Or, la foi chrétienne, dès ces fondements évangéliques, s’est ancrée « au cœur » du monde, et a été formulée dans une perspective universelle (concernant tous les hommes). Cette tendance présente chez certains chrétiens à concevoir les« dérives » du monde comme un corps étranger, à combattre de l’extérieur, peut contribuer à masquer (« refouler ») leurs propres dérives, cette violence intrinsèque à toute réalité humaine. On assiste donc fréquemment à une forme de déni de personnes chrétiennes vis-à-vis du caractère violent d’un certain discours religieux, rendu public sous une forme « excluante » et « clivante ».

Marie Peltier
Chargée de projets à Pax Christi Wallonie-Bruxelles
Extrait de « La foi chrétienne, frein ou incitateur à la violence ? »
 

Compilateur/compositeur responsable : Jef Vleugels, rue Charles Degroux 118 – B-1040 Bruxelles


Mots-clés

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 253 / 745401

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Belgique  Suivre la vie du site J.P.I.C.   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.26 + AHUNTSIC

Creative Commons License