missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be
R.D. Congo

UN PÈRE BLANC VENTRILOQUE

Famille Mission N° 4/4 2013
dimanche 15 décembre 2013 par Webmaster

Le Petit Jérôme,

la poupée parlante
du célèbre ventriloque José Fleurakers,
de Niel dans la province d’Anvers,

a maintenant un petit frère Africain.



Le papa de Jérôme N°2 est le Père Fernand Mertens missionnaire au Congo.

Fernand enseigne à l’Institut des Sciences Religieuses de Bunia dans l’Ituri et est constamment à la recherche de nouvelles méthodes pour transmettre la foi chrétienne.

Il est bon musicien, spécialiste de l’accordéon, ce qui lui a valu auprès de ses confrères le surnom de « Troubadour du Bon Dieu » .Il est aussi le scénariste d’une série de bandes dessinées dont le héros AKILIMALI est un peu comme le Tintin des Congolais. Grâce aux leçons de son éminent professeur de ventriloquie le Père Fernand n’a plus besoin d’enseigner le catéchisme lui-même, c’est son Jérôme basané qui fait tout le boulot pour la grande joie des gosses de Bunia.

L’aventure a commencé il y a deux ans quand le Père Fernand a profité de son congé pour suivre des leçons de ventriloquie chez José Fleurackers qui s’est montré tout aussi enthousiaste que le missionnaire. La ventriloquie c’est toute une science et un art aussi. Fernand a relevé le défi pour la bonne cause et a maintenant une flèche de plus dans son carquois de missionnaire pédagogue.

Parler avec le « ventre » demande toute une gymnastique du corps et beaucoup de concentration dont les non-initiés n’ont aucune idée. Pour devenir ventriloque, il faut être prêt à faire de nombreux exercices jusqu’à ce que personne ne puisse voir d’où vient vraiment le son et croire que c’est la poupée, qui gesticule sans arrêt, qui parle. Même les adultes, supposés être plus malins, doivent se laisser prendre au jeu.

L’enfantement du petit Jérôme Congolais s’est fait dans l’atelier d’un sculpteur local qui n’avait jamais reçu pareille commande de sa vie. La première figurine fut un peu trop grande et Fernand en avait vraiment plein les bras. Il fallut donc réduire la taille du poupon et opter pour un raccourci de tous les vêtements de l’enfant de bois.

Tout récemment Fernand était en congé chez nous, il aurait bien voulu que son fils adoptif rencontre son grand frère de Niel. Mais comme c’était pour un aller-retour et qu’en bon missionnaire, Papa Fernand avait des tas de choses à ramener au Congo après son congé, le bambin fut sacrifié et resta enfermé dans une cantine paternelle à Bunia. Que voulez-vous, on ne peut pas prendre plus de 20 kilos quand on voyage en avion.

Nous souhaitons au Père Fernand

un bon apostolat

avec son petit Jérôme N°2

et son accordéon légendaire.

 

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 174 / 617441

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Afrique  Suivre la vie du site R.D. Congo   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.21 + AHUNTSIC

Creative Commons License