missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be

Feuilles vertes - Novembre 2013

jeudi 14 novembre 2013 par G.Verbist, mafr.
Message des évêques catholiques européens de rite oriental

Ils se sont réunis au mois d’octobre en Slovaquie. Dans leur communiqué final ils réaffirment et rappellent l’importance des racines chrétiennes de l’Europe . Une civilisation déracinée de l’Evangile ne pourra jamais construire une société humaine solide, basée sur les valeurs éthiques et sur la famille. Ils insistent sur l’importance du dialogue avec les cultures présentes sur le continent européen. Ils comptent se battre pour une culture de joie et de l’espérance, fondée sur la foi en un Dieu qui aime l’homme… La crise n’est pas seulement économique, mais elle est surtout spirituelle.

(cathobel)
 
« Les chrétiens ont eu trop peur de la sécularisation »

nous dit Andrea Riccardi. Il a été ministre du gouvernement italien de Mario Monti. Il est surtout connu comme fondateur de la Communauté de Sant’Egidio. Il était à Bruxelles pour une conférence.

« Nous avons eu trop peur de la sécularisation. Après le Concile Vatican II, on a voulu construire l’Eglise comme une communauté parfaite, pas comme peuple de Dieu. Du cléricalisme préconciliaire, on a évolué vers une nouvelle sorte de cléricalisme où les prêtres expliquaient aux gens comment ils devaient former une communauté chrétienne. Il y avait, par exemple, peu de respect pour la dévotion populaire. Il fallait former une « petite Eglise » parfaite. Mais on a oublié d’aller à la rencontre des gens. Lorsque les gens se trouvaient en difficulté, il n’y avait soudain plus de prêtre pour les accompagner »

« Le pape François demande d’ouvrir les portes et de sortir . Il y a un large refus de sortir des paroisses, des structures, des institutions. Il est évident que le Pape doit faire face à des résistances »

« Il n’y a qu’une seule manière d’être missionnaire pour l’Eglise : communiquer l’Evangile, la solidarité avec les pauvres et le dialogue avec les autres . Ces trois éléments vont ensemble. Le dialogue est important parce que l’Eglise ne peut pas vivre seulement de conflits... Il faut veiller à ne pas se retrouver toujours en ’contraposition’. Evidemment, elle doit conserver ses valeurs et parfois, il faut mener un combat. Mais il faut bien y réfléchir... le monde n’est ni bon ni mauvais. C’est NOTRE monde. »

(Cathobel 23.10.13.)
 

Chrétiens et Hindous – Message pour la fête de Diwali (fête des lumières) le 3 novembre 2013, par le Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux. “Les chrétiens et les hindous peuvent favoriser les relations humaines, pour le bien de l’humanité, à travers l’amitié et la solidarité” estime le Conseil. Il encourage à promouvoir une “culture du respect” et “de la solidarité”.

(Zenit.28.10.13.)
 

La communauté de la rue Tombeur (ARCREAction pour la Rencontre des Cultures et des Religions en Europe) fonctionne depuis le 28 octobre, avec Arteche Agustin, Mathorel Gilles, Bladt Eric.















“Le prêtre et l’imam”
  Christophe Roucou et Tareq Oubrou.
  Edit. Bayard.
2013. 184p. 17€.
Préface du cardinal Jean-Louis Tauran, du Conseil pontifical.

Christophe Roucou est prêtre de la Mission de France depuis 1980. Il a vécu neuf ans en Égypte. Depuis 2006 , il dirige le service national pour les relations avec l’islam de la Conférence des évêques de France.

Tareq Oubrou est théologien et grand imam de Bordeaux.

Le dialogue entre chrétiens et musulmans est une urgence  : voilà la conviction des auteurs de ce livre. Il est temps d’ouvrir la discussion, de chercher à se connaître, pour se comprendre et mieux vivre ensemble. Ils montrent que chrétiens comme musulmans doivent prendre en compte la diversité culturelle et la pluralité religieuse de nos sociétés , pour vivre pleinement leur vie de citoyens et de croyants.

La 10e Assemblée générale du
Conseil œcuménique des Eglises (COE)

a eu lieu en Corée du Sud. Le pape François appelle le COE à la solidarité envers les plus faibles. “ Les différentes confessions chrétiennes sont appelées à rejoindre tous ceux qui se trouvent dans les périphéries existentielles de nos sociétés et à se montrer solidaires des plus faibles.” (Cathobel)

Trois confrères Pères Blancs ont participé à cette rencontre : Richard Baawohr et Richard Nyombi, dans la délégation catholique. Bernard Ugeux dans la délégation œcuménique. ”La rencontre interconfessionnelle, interculturelle et internationale était permanente”. (B.Ugeux)

Les Églises ont cherché une réponse chrétienne aux défis mondiaux

L’assemblée tient du miracle !”, déclarait le théologien luthérien brésilien Walter Altmann, en clôturant la 10e Assemblée, qui s’est tenu du 30 octobre au 8 novembre à Busan, en Corée du Sud. De fait, permettre à 2 663 participants, représentant 345 Églises chrétiennes de 141 pays, de vivre ensemble dans une ambiance de fraternité pendant dix jours était pour le moins exemplaire. La “procédure de décision par consensus” a permis, lors des séances en plénière, de formuler l’opinion générale des participants sans recourir au vote.

SUR LES GRANDS DÉFIS DE LA PLANÈTE – Le thème “Dieu de la vie, conduis-nous vers la justice et la paix” a servi d’angle d’approche aux quatre séances plénières sur la situation de l’Asie, la mission aujourd’hui, l’unité, et enfin la justice et la paix. Il a été repris également dans les groupes d’étude biblique et les “conversations oecuméniques”, les liturgies, l’évangélisation (la mission), etc.

COMITÉ CENTRAL – L’Assemblée a élu son nouveau Comité de 150 membres, ainsi qu’une nouvelle présidente pour succéder au pasteur Walter Altmann. Il s’agit de la pasteur Agnès Abuom, de l’Église anglicane du Kenya.

Les conceptions différentes de l’évangélisation

Au cours de l’Assemblée a été présenté le travail de la Commission de mission et d’évangélisation, qui avait été approuvé par le comité central du COE en septembre 2012 en Crète.

Les Églises ont en effet diverses façons de concevoir la manière dont l’Esprit appelle à évangéliser.

  • Pour certaines, cela consiste essentiellement à amener des personnes à une conversion personnelle à Jésus-Christ ;
  • pour d’autres , il sagit d’être en solidarité avec les personnes opprimés ;
  • d’autres encore considèrent l’évangélisation comme une composante de la mission de Dieu...

Or ce texte de la Commission prend en compte toutes ces conceptions. Tout découle de la vie dans l’Esprit Saint qui est “l’essence de la mission”. Ceci signifie que le témoignage chrétien authentique n’est pas seulement ce qu’il fait dans la mission mais aussi la manière dont il la vit. “ C’est quand il n’y a pas d’écart entre ce que nous proclamons et ce que nous vivons, que nous pratiquons la mission” dit ce texte.

Alors que pendant longtemps, la mission était considérée comme allant du centre vers la périphérie, des riches vers les pauvres, des privilégiés vers les marginalisés, ce texte audacieux affirme que les personnes vivant à la périphérie ont un rôle clé dans la mission . Une mission qui veut s’engager pour la vie doit donc écouter la sagesse qui vient de la périphérie . Du coup , la spiritualité de la mission doit être “toujours transformatrice”, pour chercher à changer les systèmes économiques, politiques, sociaux, etc. qui détruisent la vie. Ce qui conduit fort logiquement à définir la mission comme “lutte de résistance” et comme “recherche de la justice et de l’inclusion” – au sens de non-exclusion.

Ceci est important par rapport à certaines Églises (neo-pentecôtistes) ou organisations missionnaires qui ne sont pas membres du COE et qui associent souvent mission, business et recherche de pouvoir. Or le texte affirme clairement que le prosélytisme – qu’il s’appuie sur la violence, sur l’offre d’avantages économiques ou sur des abus de pouvoir – n’est pas une manière légitime de pratiquer l’évangélisation .

L’évangélisation authentique s’enracine dans l’humilité et le respect pour toutes les personnes.

(Claire Lesegretain – La Croix)
 
G.Verbist, mafr.
GROUPE RENCONTRE
 

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 90 / 591698

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Belgique  Suivre la vie du site Dialogue   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.21 + AHUNTSIC

Creative Commons License