missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be

De l’Afrique à Bruxelles-National

lundi 24 mars 2008 par Zr Cecilia Trypsteen
Sœur Reninka (Rosa van Elzen)


Son parcours...

Rosa van Elzen est née à Borgerhout (Antwerpen) en 1938
Le 8 août 1959 elle entre chez les Sœurs Blanches.


- 1966 - Départ pour la Zambie
Tâches apostoliques :
  • A Kabunda :
    • Etude de la langue Cibemba
    • Travail dans le secteur médical jusqu’en 1972
    • Etude d’obstétrique 1972 - 1974 à London
  • A Lubwe :
    • Secteur médical de 1974 à 1976
    • Après une brève interruption, de nouveau dans le secteur médical de 1980 à 1984.

- 1985 : Retour en Belgique.

  • A Bruxelles


...et maintenant...

Apostolat à l’aéroport de Bruxelles-National.

« Prendre l’avion est très agréable si on n’a pas peur ; c’est ainsi que j’ai pu m’envoler vers la Zambie ; j’ai dû commencer par apprendre le Cibemba, afin de pouvoir comprendre les gens et exercer correctement mon travail d’infirmière. Mon cœur est un peu resté là-bas .
Voler c’est aussi parfois, faire ses adieux, partir... mais ne pas oublier ! »

Heurs et malheurs à l’aéroport.

« Ici, je suis en contact avec beaucoup de monde et entre autres avec les gens qui ont reçu de mauvaises nouvelles, en voyage ou à leur retour. A ce moment il est primordial d’être à leurs côtés, de les écouter et de leur redonner courage.


-  Comment sommes nous avertis de ces situations ? Où pouvons-nous accueillir ces personnes ?
Parfois c’est la compagnie aérienne elle-même qui nous avertit, parfois la famille.
Dans ce grand aéroport il n’y a pas d’endroit spécifique pour être à l’écart de la foule. Nous avons un petit bureau où les membres de la famille peuvent se retirer et causer tranquillement avant de rentrer chez eux.

-  Vendredi dernier j’ai eu un cas très émouvant.

Depuis des années, un couple passait l’hiver en Afrique du Sud. La femme étant assez malade, ils pensaient qu’ils faisaient le voyage pour la dernière fois. Mais quelques jours avant le retour l’épouse meurt subitement. Lorsque le mari atterrit avec le cercueil de sa femme, Il est accueilli par ses enfants et petits-enfants.
La famille avait demandé à l’aumônier de faire une cérémonie à la morgue de l’aéroport, avant d’emmener le corps avec eux. L’homme se montrait très courageux. Moment consolant et réconfortant.
(Sœur Reninka ne peut évoquer sans émotion ce souvenir).


-  Il y a aussi des évènements très agréables comme la visite d’une quarantaine de premières communiantes venues de Sint Niklaas accompagnées de leurs parents.
Elles ont fait une courte visite de l’aéroport suivie d’une très belle et émouvante cérémonie de prières à la chapelle ; félicitations aux 2 catéchistes qui les accompagnaient.

...et tout ce que peuvent vivre les gens dans un aéroport, comme la perte des bagages, l’oubli du passeport ou du visa, etc...

A Noël, la Messe de Minuit à l’aéroport est renommée.

Elle a lieu dans le Skyhall, une partie de l’ancien aéroport transformée en hall évènementiel. Avec toutes ses vitres ce hall est très original et il y règne un certain charme qui attire beaucoup de monde à cette Messe de Minuit.
Une fois l’an les aumôniers d’aéroport et leurs collaborateurs se retrouvent dans une ville européenne. La première fois c’était à Rome ; il y avait là une centaine de femmes et d’hommes venant de 70 aéroports du monde entier. L’an dernier, c’était en Pologne. C’est une rencontre enrichissante couronnement d’une année de travail.
L’ambiance qui y règne et les belles choses que nous découvrons sont tellement inexprimables !
Je me sens heureuse parce que je peux me donner entièrement à ‘l’accueil’ des gens et des enfants à l’aéroport de Bruxelles-National. »
Sr Reninka

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 463 / 653282

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Témoignages - Actualités   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.26 + AHUNTSIC

Creative Commons License